6

mégatendances qui transforment l'industrie du sport

LISTICLE | 01/02/2023
Le coup d'envoi a été donné.
Author:
Sarina Scharpf

Mobilité, New Work, diversité, cocréation, start-ups et urbanisation - des mégatendances issues du monde du sport qui modifient durablement notre société. Tu n'y crois pas ? Ensemble, nous allons voir comment ces mégatendances transforment non seulement le sport, mais aussi le monde entier, et comment nous pouvons avancer ensemble vers un avenir meilleur.

Cela va transformer l'avenir du sport

  1. La diversité en marche : l'avenir est au féminin
  2. Économie circulaire : ne plus jeter
  3. New Work(out) et corporate fitness
  4. L'entreprise du futur : Patagonia nous le montre
  5. Transformation pour le corps : le biohacking
  6. Révolution de la mobilité grâce au boom du vélo

La méga-tendance de la transformation : voici comment le sport influence la société

Le sport lui-même n'est pas le seul à être en constante évolution - le sport a le potentiel d'être le moteur de la transformation de notre société. Nous nous penchons sur la question, quel rôle le sport joue aujourd'hui et jouera à l'avenir dans l'évolution de notre société.

1

La diversité en marche : l'avenir est au féminin

"Turns out, women are not small men !" De plus en plus de marques le reconnaissent et forment donc l'avenir féminin du sport. l'avenir du sport comme la marque IDA Sports. Avec des chaussures de football révolutionnaires, parfaitement adaptées à l'ergonomie des pieds des femmes, ils font oublier les vieilles doctrines comme "Pink it and shrink it". Et pour cela, ISPO leur a décerné une distinction : la start-up innovante, en tant que ISPO Brandnew Overall Winner un signe pour la scène dans laquelle les femmes ne représentent encore que 20 pour cent des fondateurs*.

Mais l'autonomisation des femmes ne s'arrête pas là. Fuyant les mariages forcés, deux femmes courageuses du Népal ont fondé un atelier de couture. L'alpiniste suédoise Vibeke Sefland a rencontré ces femmes de pouvoir lors d'une de ses randonnées. Ensemble, elles ont développé l'entreprise à tel point qu'elles offrent désormais des perspectives à 97 femmes employées dans des conditions difficiles. "C'est cela l'empowerment : dire aux gens comment utiliser leurs capacités, leurs semblables et leur savoir-faire pour se développer", explique Sefland.

Des success stories féminines comme celle-ci montrent comment l'autonomisation des femmes est possible, donnent un aperçu de l'avenir des femmes et inspirent bien plus que le seul secteur du sport.

2

Économie circulaire : ne plus jeter

Recyclage, upcycling, downcycling. Le secteur des vêtements de sport et de l'outdoor est un précurseur et investit en tant que premier secteur à s'engager dans une économie circulaire et durable. Nous espérons ainsi mettre bientôt un terme à l'économie destructrice qui consiste à fabriquer, consommer et jeter.

L'idée n'est pas nouvelle, car la nature sert de modèle : les matières premières croissent, se transforment et redeviennent des nutriments. Un cycle fermé dans lequel rien ne se perd. Dans le secteur du sport comme dans toutes les autres industries, il faut s'assurer que la plus grande partie possible du produit est réutilisée après usage.

"60 % des entreprises leaders de la mode ont déjà investi dans l'économie circulaire ou prévoient d'investir dans ce domaine d'ici 2024", constate la Étude State of Fashion 2022 de Business of Fashion et McKinsey & Company.

3

New Work(out) et Corporate Fitness

"Let my people go surfing" - Le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, avait déjà une longueur d'avance sur de nombreuses entreprises dans les années 80. Il a introduit le travail flexible et a permis à ses collaborateurs* de faire du sport pendant leurs heures de travail. L'idée directrice : le travail doit être "naturel" et laisser suffisamment de place aux activités sportives qui enrichissent la vie.

Et cela ne sert pas seulement au plaisir, car quelques minutes d'activité physique suffisent à produire des effets : 15 à 20 minutes d'exercice intensif par semaine suffisent à réduire le risque de maladies graves et à diminuer le risque de mortalité jusqu'à 40 pour cent. Et ce n'est pas tout : le travail est également plus facile après avoir fait du sport.

"Faire du sport n'est pas seulement toléré pendant les heures de travail, c'est souhaitable. Se vider la tête et se remettre fraîchement au travail après le sport sert l'efficacité", explique Felix Erdmann, People and Culture Manager chez Ryzon.

Pour cela, les entreprises intègrent de manière ciblée des activités sportives dans le quotidien du travail. Le fabricant de vêtements Ryzon maintient ses collaborateurs* en forme avec des tours à vélo, des courses, de l'escalade de bloc, du paddle-tennis ou du badminton.

Ce que cela signifie pour l'avenir est prédit par le "European Health & Fitness Market Report 2022" (Rapport sur le marché européen de la santé et du fitness 2022): "Le fitness en entreprise révèle des potentiels qu'il convient d'exploiter".

4

L'entreprise du futur : Patagonia montre comment

 Firmengründer Yvon Chouinard 

Et cela continue avec le précurseur Patagonia : "Chapeau bas. On ne peut qu'applaudir et j'espère bien sûr qu'une telle décision fera le plus d'émules possible". Ce que David Göttler, alpiniste et sportif de l'extrême, entend par là ?

Göttler entend par là la déclaration la plus verte et la plus radicale de l'année 2022. Le fondateur de Patagonie Yvon Chouinard donne un signal dans la lutte contre le changement climatique en transformant son entreprise en une organisation à but non lucratif. Pour ce faire, Chouinard transfère 100 pour cent des parts de l'entreprise avec droit de vote dans le Patagonia Purpose Trust.

Pourquoi ? Parce que "les ressources de la Terre ne sont pas infinies et qu'il est clair que nous avons déjà dépassé ses limites", explique l'homme de 84 ans, tout en croyant à sa capacité de résistance. "Nous en sommes convaincus : nous pouvons sauver notre planète si nous nous engageons à le faire".

Une démarche qui, à l'avenir qui, espérons-le, inspirera de nombreuses entreprises.

5

Transformation pour le corps : le biohacking

Plus fort, plus rapide, meilleur - et ce, en optimisant tout simplement notre propre corps. C'est possible ? Oui, avec Biohacking! C'est ce que propose même des footballeurs professionnels comme Erling Haaland, Serge Gnabry ou Robert Lewandowski y ont recours.

Mais qu'est-ce que c'est au juste ? De l'abstinence d'alcool et du sommeil régulier aux lunettes qui filtrent la lumière bleue, en passant par la détox numérique et le régime keto : toutes les mesures qui augmentent les performances du corps et du cerveau et contribuent au bien-être physique et psychique peuvent être regroupées sous le terme de biohacking. L'organisme humain est ainsi habilement modifié et la santé est favorisée. L'objectif principal est de développer son potentiel et d'avoir plus de succès dans tous les domaines de la vie.

Le biohacking a vu le jour aux États-Unis en 2005 déjà et est désormais de plus en plus connu et apprécié dans le monde entier. Alors, qu'est-ce que tu attends ? Hack your body !

6

Une révolution de la mobilité grâce au boom du vélo

Flugtaxi statt überfüllter Straßen

"Souvenez-vous de ce que j'ai dit. Il y aura une combinaison d'avion et de voiture. Aujourd'hui, vous en riez peut-être encore. Mais quelque chose comme ça va arriver". C'est ce que prédisait déjà Henry Ford en 1940. Va-t-il avoir raison et allons-nous bientôt utiliser un Volocopter comme taxi volant ?

Le bike-boom a en tout cas mis les roues en mouvement et mène le tournant de la mobilité, surtout par son électrification. Le paysage urbain du futur sera ainsi marqué par de larges pistes cyclables avec des vélos électriques, des stations de partage de vélos et des vélos-cargos.

Mais ce n'est pas tout pour la La mobilité urbaine du futur. Les nouveaux systèmes de transport, les carrefours intelligents et les passages piétons virtuels font du rêve des piétons une réalité. Et à juste titre, car 77 % des Allemands renonceront probablement à leur voiture à l'avenir. Pour les autres, la prochaine grande étape sera : pas de volant, pas de pédales, pas de ceinture. Avec la conduite autonome, nous allons nous détendre dans notre siège et laisser la conduite automobile faire partie de nos loisirs.

On ne sait pas ce que l'avenir nous réserve, mais il promet d'être passionnant.

Share article
Author:
Sarina Scharpf