ISPO.com Logo
Author:
ISPO.com

Ces critères sont décisifs dans le duel ski vs snowboard

Ski ou snowboard ? Le bon choix pour les débutants

Comment s'initier aux sports d'hiver ? Ski ou snowboard ? Qu'est-ce que les débutants apprennent plus vite ? Qu'est-ce qui est le plus amusant ? Quelles sont les options ? ISPO.com répond aux principales questions des débutants.

Mode de conduite : Snowboard un peu plus léger

Deux skis et deux bâtons contre une planche large - le ski est beaucoup plus complexe que le snowboard et demande beaucoup plus de coordination.

Alors qu'en snowboard, on influence la direction et la vitesse en déplaçant son poids, le skieur doit coordonner ses deux bras et ses deux jambes. C'est plus difficile au début.

Le snowboard est donc plus facile à apprendre, surtout pour ceux qui ont déjà de l'expérience avec les skateboards ou les planches de surf.

Si la direction latérale du regard et l'équilibre ne sont pas encore habituels, le ski et le snowboard prennent un temps similaire en tant que débutants. En revanche, le snowboard permet de devenir un expert beaucoup plus rapidement que les skis.

Ski vs. snowboard aussi sur les remontées mécaniques

Ce qui est toutefois nettement plus facile pour les débutants en ski : la remontée avec un téléski à archet ou un remonte-pente. Pour les débutants en snowboard, le fait d'être tiré latéralement vers le haut de la montagne est souvent une sensation plutôt désagréable et oppressante.

Le transport en télésiège représente également un défi un peu plus grand pour les débutants en snowboard. En effet, tu dois garder l'équilibre en montant et en descendant du télésiège.

Mais au plus tard dans la cabine, les chances sont égales.

Comparaison ski et snowboard : vitesse

Le ski est plus rapide que le snowboard, du moins en ce qui concerne les records. En raison de la plus grande largeur et de la friction de la planche, la vitesse de pointe du snowboard est de 200 km/h maximum. Les skieurs les plus rapides (speedski) atteignent plus de 250 km/h.

Pour les débutants et les skieurs occasionnels, la différence de vitesse entre le ski et le snowboard n'est toutefois pas aussi importante. En ski, on mesure généralement des vitesses comprises entre 30 et 60 km/h.

Avec l'expérience d'un moniteur de ski, il est même possible de franchir la barre des 100 km/h. En snowboard, les descentes en shoot peuvent atteindre une vitesse similaire. Mais pour la plupart des snowboarders, le plaisir réside de toute façon plutôt dans la conduite rapide de virages (carving), de rampes et d'obstacles ainsi que dans les sauts, comme on peut l'observer dans les funparks de nombreuses stations de ski.

Le ski et le snowboard sont tout aussi polyvalents

Remonter la pente en téléski, puis redescendre la piste, tel est le quotidien de nombreux skieurs. Mais c'est à chacun de décider du degré de variété qu'il souhaite apporter à sa pratique du ski.

Le sport lui-même est tout à fait diversifié : que ce soit, avec l'expérience nécessaire, en dehors des pistes dans la neige profonde, en randonnée à ski ou dans le funpark.

Le snowboard offre les mêmes possibilités. Pour se rendre en montagne au-delà des remontées mécaniques, soit on attache sa planche sur le dos et on utilise des raquettes, soit on achète un splitboard qui peut être divisé en skis de randonnée lors de la montée.

Comparaison ski et snowboard : scène

Le snowboard est un sport relativement récent qui n'est plus réservé aux plus jeunes, les écoles de ski proposent également des cours pour débutants aux adultes de 18 à 88 ans.

La raison de cette popularité parmi les jeunes est principalement due au fait que le snowboard est plus facile à apprendre, surtout si l'on a déjà fait l'expérience du transfert de poids latéral en faisant du skateboard.

Le design voyant des planches et des vêtements de snowboard renforce l'image jeune de ce sport - même si le ski a depuis longtemps rattrapé son retard grâce au mouvement freestyle et freeride.

Cependant, le ski est encore considéré par beaucoup comme un sport d'hiver classique, que l'on peut pratiquer dès l'enfance et jusqu'à un âge avancé, entre confort et sportivité. En snowboard, c'est plutôt le facteur plaisir qui est mis en avant (mot-clé : funpark avec rampes et halfpipe).

Ski ou snowboard : groupes musculaires sollicités

Du point de vue de la médecine sportive, le ski et le snowboard se ressemblent en ce qui concerne la sollicitation des muscles. Le snowboard est toutefois considéré comme plus physique.

Les deux sports sollicitent fortement les cuisses, les mollets et les fessiers.

Toutefois, en raison du déplacement permanent du poids sur le snowboard, les muscles des hanches et de la cheville sont nettement plus sollicités, tout comme le haut du corps. La mobilité et la stabilité du tronc sont assurées par les muscles abdominaux et dorsaux (extenseurs du dos).

Si l'on utilise beaucoup les bâtons de ski, la poussée sollicite en outre les muscles des bras, de la poitrine et des épaules.

Les statistiques des blessures révèlent également des différences : Les skieurs se blessent naturellement beaucoup plus aux genoux. En revanche, les snowboarders souffrent davantage de fractures proches du poignet.

Au-dessus de 2.000 mètres d'altitude, le muscle cardiaque est plus fortement sollicité, que ce soit en ski ou en snowboard. À plus basse altitude, le risque de surcharge du système cardio-vasculaire est nettement moins élevé.

Les groupes de muscles les plus sollicités

SnowboardSki
- Cuisses
- Mollets
- Fesses
- Hanche
- Dos
- Abdomen
- Muscles de la cheville
- Cuisses
- Mollets
- Fesses

Ski ou snowboard : équipement

L'équipement des skieurs et des snowboarders présente de nombreux recoupements, les coûts sont donc similaires. Les skieurs ont besoin de chaussures de ski, de skis et de bâtons ; les snowboarders de boots et d'une planche.

Pour le reste, les pratiquants des deux sports ont besoin d'un casque, de lunettes de ski ou de snowboard, de gants et d'une tenue de ski composée d'une veste de ski, d'un pantalon de ski, de chaussettes de ski et de sous-vêtements fonctionnels.

En raison du risque plus élevé de blessures dues aux sauts, de nombreux snowboarders portent une protection dorsale, certains portent également une protection de pantalon avec une protection pour les cuisses, le coccyx et les hanches, ainsi que des protections de poignet qui peuvent réduire considérablement le risque de fracture du poignet.

L'achat de l'équipement complet coûte environ 800 euros, sachant qu'il faut compter environ 400 euros pour la planche ou les skis et leurs fixations.

Pour les planches de course professionnelles, le prix peut rapidement atteindre quatre chiffres, mais pour les débutants, ce n'est pas (encore) un problème.

Au début de la carrière de skieur, la location de skis ou de snowboards est une bonne option. Cela permet de mieux évaluer plus tard dans quel équipement il faut investir.

Peu importe si tu optes finalement pour le ski ou le snowboard : Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir aux sports d'hiver !

Share article
ISPO.com Logo
Author:
ISPO.com
Topics in this article


Commentaires


ISPO.com Logo
Author:
ISPO.com