Author:

Quelles sont les valeurs du sourcing de proximité pour l’outdoor apparel?

L’industrie du sportswear et de l’outdoor est souvent en avance sur les préceptes du sourcing durable et responsable. Les marques relèvent le défis avec des approches différentes et complémentaires en privilégiant un engagement global et à long terme.

Le sport outdoor devient un plaisir : des chaussures de trail à un prix raisonnable - grâce à l'IA
Le sport outdoor devient un plaisir : des chaussures de trail à un prix raisonnable - grâce à l'IA

La production locale pour tous ?

Le circuit court a beaucoup d’avantages. Entre flexibilité sur les volumes, investissement sur des structures innovantes et maintien de qualifications en Europe, il défend toute une filière. Pourtant, selon la catégorie de matière première et la technicité de produit, il est difficile de trouver des partenaires au prix adapté au marché.

Entre politique RSE exigeante et augmentation de coût de matière première, le circuit court est le sujet brûlant de nombreux acteurs du marché. La preuve avec Salomon et Chamatex qui après avoir étudié d'autres modèles industriels comme celui de l’automobile et de la pharmaceutique, inaugurent en 2021 le nouvel atelier ASF 4.0. Avec le motto : ”Rapprocher les chaussures de chez soi”, Salomon y fabrique ses chaussures de trail à un prix raisonnable grâce à un système IA & à la robotisation de certaines étapes d’assemblages. Combiner matière première proche, équipe réduite et hautement qualifiée,   modernisation des usages de productions et installation énergétique efficiente, serait ‘il le futur des usines en Europe?

Le sourcing de proximité posture et stratégie

Parmi les produits de l’outdoor, certains sont re-localisables en acceptant un prix de revient plus élevé. D’autres, comme les vestes de ski techniques ou les combinaisons de surf dont le savoir-faire n’existe pas à l’échelle industrielle. Picture, cette “sustainable native” qui depuis toujours, étudie et agit pour un sourcing au plus proche de leurs valeurs “Rider, Protéger, Partager”, organise volontairement ses approvisionnements sur les continents de distribution et de production. Deux réflexions guident leurs choix; fabriquer où la matière première est cultivée et/ou exploitée; avoir une empreinte carbone la plus basse dans des pays au mix énergétique adapté.

Nous avons le désir de revenir plus proche de nos bases et avons commencé à amorcer des réflexions internes. Dans une réflexion de marque, nous pensons à certaines mutations vers des modèles hybrides de distribution pour accélérer ce processus de relocalisation très bas carbone.” 
Julien Durant, cofondateur de Picture Organic

 

Patrimoine et territoire, une question éthique et énergétique de savoir-faire

Avec le projet Collector, Oxbow transformee une gamme adjacente et retravaille ces produits iconiques de façon plus vertueuse et locale. Du sourcing au design, en passant par les ambassadeurs, tous les acteurs de la société ont embrassé l’idée de rendre ces lettres de noblesse à leur produits iconique avec un impact environnemental réduit. Grâce à une fabrication 100% française, la proximité de toute la filière est plus accessible. Selon Aurélien Silvestre, chargé de la gamme collector, une production locale permet une plus grande réactivité, grâce à la proximité des unités de production et tout le processus en bénéficie. Pour relever ce pari, l’adaptation des méthodes de travail des équipes, la patience pour reconstruire un réseau de fournisseurs et investir avec eux dans le savoir-faire étaient indispensables. 

“La gamme Collector célèbre un authentique retour aux sources pour Oxbow : couleurs vives, coupes amples, étiquette sur l’épaule, matières lourdes et surtout une fabrication locale. Cette gamme marque le renouveau du savoir-faire local et de la qualité avec réactivité, flexibilité et éco-responsabilité.”
Aurélien Silvestre, Chef de produit Collector & 1985 chez Oxbow

Législation, réduction d’émission, un point industriel et systémique de savoir-être

La norme REACH impose une exigence de qualité pour la fabrication européenne. L’union industriel du textile français annonce que relocaliser 25% de la production textile en France pourrait diminuer l’empreinte carbone de 3,5 millions de tonnes de CO2. Seule la traçabilité de la matière à la fin de vie peut le confirmer. Ces données bientôt obligatoires en Europe avec le green deal et la législation PEF (Product Environmental Footprint) seront, dès 2023 en France, de rigueur sur les étiquettes et en magasin avec l’affichage environnemental. 

Ce cadre légal donne au sourcing de proximité un ordre prioritaire pour de nombreuses marques. Attention au faux ami du dernier kilomètre qui parfois vient considérablement augmenter la part carbone dans la logistique de livraison vers les entrepôts, magasins et revendeurs. Le bilan carbone scope 3 est le meilleur indicateur pour mesurer cette empreinte globale. Des mesures complémentaires sont en discussion à l’union européenne. Il s’agit de la taxonomie, de l'accentuation des conditions de concurrence équitable et d’une possible extension européenne de la loi sur le devoir de vigilance.

Influence éco responsable locale, une pratique de savoir mieux vivre

L'annonce de Andy Symonds qui décide de ne pas participer aux sélections du World Trial Running, en publiant l’estimation de son empreinte carbone s'il y avait participé. Il rejoint Xavier Thévenard qui a renoncé à prendre l’avion et à certains sponsors pour se mettre en conformité avec ses convictions. Du côté des flocons, Mathieu Crépel a quitté son précédent sponsor historique pour rallier Oxbow. Il a fait ce choix afin de mettre en phase ses valeurs de protection de l’environnement et de partage au travers la pédagogie comme il le fait avec l’association la Water Family. 

“ En tant qu’ambassadeur de marque, c’est primordial pour moi d'être aligné avec les valeurs et les actions de mon partenaire. La production locale, ou la plus proche possible du lieu de consommation finale est clairement un point important. La gestion de l’eau est également au cœur du sujet.”
Mathieu Crépel, snowboarder & ambassadeur de la marque Oxbow

Relocalisation & participation au flux systémique de production

Grâce à la flexibilité et à la transformation du secteur, les marques et industriels investissent leur territoire pour retisser une filière responsable et plus autonome. Que cela soit pour des valeurs de cœur ou de haute innovation, le circuit court dans le sportswear & l’outdoor permet d’innover, de participer à une relocalisation de certaines pratiques industrielles et de proposer une alternative de consommation.

Share article
Author:
Topics in this article