11

Compétences que tu peux apprendre pour la vie en marchant

LISTICLE | 11/07/2022

En faisant de la randonnée, tu te sens en harmonie avec la nature. Mais le sport de plein air est plus qu'une simple pause dans le quotidien. Les compétences que tu développes en montagne te permettent de te dépasser dans d'autres domaines de la vie. 

Nous te montrons 11 compétences que tu apprendras pour la vie en faisant de la randonnée. 

La randonnée - un sport qui te pousse dans tes retranchements

Pourquoi la randonnée est-elle si populaire ? Parce que ce sport est accessible à des personnes d'horizons, d'expériences préalables et de capacités très variés. 

Le sport nous permet de tester nos limites mentales et physiques, de nous dépasser et de nous développer. Pas seulement en tant que sportifs*, mais en tant que personnes qui entraînent les autres et amorcent ainsi un changement. 

Et c'est cette possibilité que nous voulons donner à chacun avec ISPO.com. Dans cet article, Jasmin et Chris, de la chaîne Instagram Glücksreisen², reviennent pour toi sur leur propre évolution en randonnée et te montrent les expériences et les compétences qu'ils ont pu acquérir pour la vie.

1

Persévérance & endurance

Lors d'une randonnée en montagne, il y aura toujours un moment où tu te diras "je ne peux plus ou je ne veux plus". Alors, laisse-moi te dire ceci : Tout début est difficile. L'endurance et la persévérance augmentent à chaque mètre parcouru, jusqu'à ce que tu puisses déjà voir le sommet de la montagne et que tes jambes te portent (presque) automatiquement vers ton but.

En effet, la récompense t'attend généralement en haut : une vue de rêve sur un panorama de montagne unique, qui fait complètement oublier l'effort et les jambes douloureuses à ce moment-là. Chaque randonnée te rend plus sûr de tes pieds et les courbatures du début disparaissent. Tes muscles connaissent alors déjà les régions musculaires qui sont nécessaires pour une randonnée, comme les fesses, les mollets ou les cuisses.

À chaque randonnée, tu deviens un peu plus en forme, ce qui te permet d'allonger la longueur du parcours ou d'augmenter le dénivelé.

2

Supporter la tolérance à l'ambiguïté & augmenter la tolérance à la frustration

Savoir supporter une tolérance à l'ambiguïté - qu'est-ce que cela signifie ? En fin de compte, cela signifie accepter l'ambiguïté et cela aussi peut s'entraîner.

Mais comment cela peut-il s'appliquer à la randonnée ? C'est simple : qui n'a pas connu cette situation où l'on monte le chemin de la montagne plein d'enthousiasme, mais où tout à coup les muscles commencent à brûler et où l'on se dit secrètement : "Pourquoi est-ce que je m'impose encore ça ?".

L'amour de la nature ou de la montagne nous pousse à aller toujours plus loin, mais en même temps, nous nous "détestons" de traîner nos membres fatigués en haut de la montagne. Nous aimerions pourtant être assis sur le canapé à ce moment précis.

De plus, en randonnée, tu te heurtes toujours à tes propres limites, ce qui entraîne une frustration et une impatience intérieures. Cependant, en randonnée, tu es souvent livré à toi-même et tu dois essayer de résoudre ce problème pour toi-même. Par exemple, tu ne veux en fait plus descendre car tu as mal aux jambes. Il ne sert à rien de se plaindre, car tu dois revenir au point de départ.

3

Apprendre à connaître et à accepter ses propres limites, mais aussi à les dépasser

Même si tu souhaites faire tout de suite les plus belles et les plus hautes randonnées en montagne, chacun d'entre nous commence d'abord petit. Même avec les meilleures chaussures de randonnée, tu ne pourras pas gravir tout de suite la Zugspitze ou le Mont Everest, mais tu devras apprendre à planifier de plus petites randonnées pour commencer.

Cela signifie que tu apprends très vite quand tu arrives à tes limites personnelles, physiques et parfois aussi psychiques. Il s'agit d'essayer petit à petit et d'accepter que tu ne puisses pas encore gravir 1000 mètres de dénivelé jusqu'à un refuge de montagne choisi, mais seulement 500 mètres jusqu'à un magnifique lac de montagne aux eaux cristallines.

Il s'agit d'un équilibre constant entre connaître et accepter ses propres limites et les dépasser un peu plus chaque fois. Souvent, le "cochon intérieur" nous retient alors que nous pourrions faire beaucoup plus. Pour cela, il peut être utile d'être accompagné par une deuxième personne qui te connaît très bien. Elle peut te motiver pour que tu dépasses tes propres limites.

Mais cela signifie également écouter son corps lorsqu'une limite physique est dépassée et ne pas la franchir à tout prix, car cela augmente également le risque de blessure.

4

Confiance en ses propres capacités

Une activité physique régulière en plein air et dans la belle nature aide à reprendre confiance en tes propres capacités et à construire une estime de soi. Tu réalises soudain tout ce dont ton corps est capable et comment tu atteins petit à petit tes objectifs.

Il est déjà scientifiquement prouvé que la randonnée permet de réduire les hormones de stress et d'améliorer le bien-être physique et psychique. Même si tu as l'impression que le sommet de la montagne est encore loin et que tu désespères presque d'y arriver, un sentiment de fierté, de joie et de bonheur envahit ton corps au sommet.

Combien de fois doutons-nous de nos propres capacités à cause des critiques rapides de nos collègues* ou de nos supérieurs ? Mais si tu as confiance en tes capacités et que tu avances pas à pas sur le chemin, tu peux atteindre ton objectif, même là, si tu ne crois qu'en toi-même.

5

Planification et organisation (tout est dans la préparation)

Un point très important en randonnée est la planification et l'organisation de ta randonnée en montagne. Au plus tard lors d'une randonnée en refuge ou d'une randonnée de plusieurs jours, tu dois vérifier ton équipement au préalable et réfléchir très précisément à tout ce dont tu auras besoin pour ta randonnée. Parfois, il se peut que tu ne trouves pas d'eau pendant des heures sur le chemin. Si tu n'as alors pas emporté suffisamment d'eau potable, cela devient vite dangereux.

Il en va de même pour les petites collations et suffisamment de nourriture pour les randonnées en montagne plus difficiles, car une petite barre de céréales peut déjà te donner l'impression de ressentir un "second souffle".

La randonnée redevient soudain plus facile, tout simplement parce que la glycémie était au plus bas. De plus, il est toujours utile d'avoir un GPS ou un appareil de localisation sur soi, même si tu veux "seulement" vérifier l'itinéraire.

Un peu de planification et d'organisation nous donnent aussi au quotidien l'assurance de tenir fermement les rênes et de pouvoir mieux nous structurer.

6

Différents chemins mènent au but

En randonnée aussi, tu te poses régulièrement la question : aurais-je dû suivre les autres randonneurs ? Est-ce que je me suis perdu ? Quel est le chemin qui mène au sommet de la montagne ?

Mais là aussi, tu feras tôt ou tard l'expérience que différents chemins mènent au sommet de la montagne, et donc différents niveaux de difficulté, que tu pourras adapter à tes besoins. Car nous voulons tous dire une chose, n'est-ce pas ? - Nous sommes arrivés au sommet de la montagne ! Comment nous y sommes arrivés, personne ne nous le demande.

Il en va de même dans notre vie quotidienne, où nous devons parfois faire preuve de créativité pour atteindre notre but et où il n'y a pas qu'une seule façon de trouver une solution.

7

Écouter son corps

Beaucoup de randonneurs* l'auront déjà vécu, ce sentiment de ne pas être "assez rapide". Tu halètes pour respirer, tu te lèves avec une tête rouge vif, tu as déjà fait x pauses, tes muscles te font mal, tu as l'impression d'être un escargot qui avance alors qu'"une gazelle aux pieds légers" te dépasse en sprintant en haut de la montagne. Et tu n'as plus confiance en toi !

Mais là encore, il faut faire attention à ton corps et à tes limites, car nous avons tous un rythme différent avec lequel nous nous sentons bien et qui nous fait du bien. Nous te recommandons de marcher à une vitesse qui te permette de tenir une conversation et de ne pas être trop essoufflé, car ton pouls est alors souvent beaucoup trop élevé.

Il est également important que tu gères correctement tes forces. Le manque de force augmente le manque de concentration, ce qui peut conduire plus rapidement à des blessures ou, dans le pire des cas, à des chutes.

8

Accorder une pause à ton corps

Ici, nous avons déjà entendu les choses les plus folles, comme par exemple que "les bons randonneurs* expérimentés ont besoin de peu ou pas de pauses". Mais nous ne pouvons absolument pas te recommander cela, car les pauses sont utiles et importantes, surtout les pauses pour boire.

Qu'il s'agisse d'une courte "pause debout" pour boire une gorgée d'eau ou d'une pause plus longue sur un petit banc panoramique, il est important de s'accorder une pause à certains moments afin de reprendre des forces.

C'est le seul moyen de nous concentrer à nouveau sur la prochaine étape de notre randonnée et de profiter en toute décontraction de la vue sur le magnifique panorama montagneux.

Dans la vie de tous les jours aussi, nous sommes souvent tellement pris dans notre train-train quotidien que nous n'accordons de pause ni à notre corps ni à notre esprit, alors que cela serait si important pour pouvoir à nouveau travailler de manière plus productive.

9

Penser simplement à "rien" et laisser la nature agir

De nos jours, nous avons constamment notre téléphone à la main, car nous pourrions avoir un nouveau message sur WhatsApp, manquer la nouvelle tendance sur TikTok ou des vidéos spectaculaires sur Instagram.

Une chose que tu réapprends en marchant : "back to the roots" - simplement marcher, écouter ton pouls et ta respiration, écouter le chant des oiseaux et voir et vivre par toi-même des levers ou des couchers de soleil uniques avec un magnifique spectacle de couleurs.

Le mieux, c'est de penser à "rien", d'arrêter de penser et de mettre de côté la "liste des choses à faire". Quel sentiment de libération ! Cette capacité s'apprend également au quotidien et est souvent trop négligée. Nous devons avouer honnêtement que nous travaillons encore à cette capacité au quotidien, car nous ne pouvons souvent l'atteindre que par la méditation.

10

Te récompenser toi-même

Chez nous, en Souabe bavaroise il y a un dicton dans le monde du travail : "rien dit, c'est assez loué", ce qui, de notre point de vue, est une absurdité absolue. En effet, rien n'est plus important que de se récompenser soi-même pour le travail accompli ou pour une randonnée en montagne exigeante. En effet, beaucoup d'entre nous ont besoin d'une certaine motivation pour se lancer dans une randonnée.

Alors pourquoi ne pas commencer par ajouter à ta routine de randonnée un beau parcours où tu pourras par exemple te récompenser toi-même avec un délicieux Kaiserschmarrn au refuge, un délicieux chocolat de montagne, un vélo au sommet ou une descente en luge d'été dans la vallée ?

Nous nous disons bien trop rarement que nous avons bien fait quelque chose, car la société actuelle du travail et de la performance attend de nous que nous "fonctionnions". Pourtant, même après une randonnée en montagne ou une journée de travail éprouvante, il est tout à fait normal de te faire plaisir.



11

Estime - Les plus belles choses du monde sont gratuites

Nous devons dire très honnêtement que même au cours des nombreux voyages et randonnées que nous avons déjà effectués, nous constatons toujours une chose : les plus belles choses au monde sont souvent gratuites. En particulier lorsque nous marchons dans la nature, nous ressentons une gratitude intérieure pour cette beauté du monde qui nous est offerte.

Il y a tant de petites choses en randonnée qui déclenchent immédiatement un sentiment de bonheur absolu, comme un lac de montagne aux eaux turquoise, une cascade rugissante cachée derrière les arbres, le battement d'ailes d'un papillon ou le magnifique panorama de montagne avec les sommets enneigés qui nous accompagnent pendant la randonnée. Nous apprécions beaucoup ces "moments de bonheur" lors des randonnées et nous constatons toujours que ce sont finalement les petites choses qui nous rendent heureux.

Il ne faut pas beaucoup d'argent pour découvrir et vivre ces merveilles de la nature. C'est pourquoi il est si important pour nous d'en prendre soin et de les laisser dans l'état où nous les avons trouvés.

Share article