Sports // 10/30/2023

Ma première au padel : se lier d'amitié avec les murs

Image credit: German Padel Open / Sascha Feuster
Author:
Andreas Hottenrott

En Espagne et en Amérique du Sud, le padel est énorme, en Suède et en Italie, il est depuis longtemps plus qu'une "simple" tendance, et dans de nombreux autres pays, il est dans les starting-blocks. Mais qu'est-ce qui fait l'attrait de ce jeu de renvoi dans une cage de verre ? Pendant le German Padel Open, j'aimerais aller au fond des choses - accompagné de commandes en anglais, d'une joueuse professionnelle espagnole et d'amis transparents.

Après ma première partie de padel, mes partenaires me demandent si je joue déjà à un autre sport de revers. Je ne le fais pas. Et je ne l'ai pas fait - en tout cas pas de manière significative. Cette question, qui se veut un compliment, n'a pas pour but de prouver que je suis un vrai joueur de padel naturel. Elle vise plutôt à démontrer que les premiers succès au padel peuvent survenir très rapidement si l'on prend plaisir à bouger et à relever de nouveaux défis. Et pourtant, les premiers échanges de balles sont loin d'être prometteurs.

J'ai pénétré pour la première fois sur un court de padel dans le cadre du German Padel Open à Düsseldorf. Avant les quarts de finale, les responsables du milieu se rencontrent pour une petite séance au centre "We Are Padel". Un revêtement bleu éclatant au sol, de lourds rideaux entre les courts, un éclairage puissant au plafond. Des profondeurs du hall parviennent le "Pock" résonnant des balles de feutre sur le plastique.

Depuis un siège confortable entre la boutique et le bar, je suis les matchs sous mon nez. Alors qu'un joueur s'approche d'un des sièges du fond pour reprendre son souffle, quelqu'un me met une raquette dans la main. Ma mise.

Les murs de verre associent le padel au squash.

Équipement de padel : parenté avec le tennis

Selon le modèle, une raquette de padel pèse à peine 400 grammes, ce qui est un peu moins que ce que l'on pourrait penser en raison de son aspect un peu massif. Les balles se distinguent peu des balles de tennis. Elles sont toutefois un peu plus petites que leurs cousines et ont une pression d'air moindre, de sorte qu'elles ne volent pas aussi rapidement autour des oreilles.

Au début, la vitesse est le cadet de mes soucis. Mes coups sont très dispersés. Si le corps n'est pas assez tendu, les balles atterrissent dans le filet. Si j'y mets trop de force, les projectiles en feutre s'écrasent contre la paroi en verre opposée. Mes partenaires de padel regrettent-ils déjà à ce stade de m'avoir laissé entrer sur le terrain ?

Peu à peu, les premiers progrès apparaissent. Une balle bien placée, une volée... Un lob réussi me vaut un premier regard approbateur.

"Peu de sports sont aussi faciles à apprendre"

"Le padel est un sport génial, tout le monde peut s'y mettre", me dira plus tard Manuel Gómez. "Tu l'as essayé pour la première fois aujourd'hui et, après trois échanges, tu as déjà acquis une sensation de la balle, ce qui nous a permis de faire des rallyes plus longs. Je crois qu'il n'y a guère de sport aussi facile à apprendre".

Manuel n'est pas seulement entraîneur de padel, mais depuis peu, il a également mis en ligne sa boutique "Padel DNA". En Allemagne, Manuel a identifié un grand potentiel de croissance. "Actuellement, le marché n'est pas encore très grand. Pour l'instant, il y a moins de 500 terrains de padel. Mais nous savons que cela devrait changer. Il en résulte un bon potentiel pour le commerce des raquettes et de l'équipement". Selon lui, la croissance en Allemagne n'est pas aussi importante que dans d'autres pays, mais elle est stable. "Nous pensons que c'est le bon moment pour lancer notre entreprise".

Le slogan de Padel DNA est "Nous avons ça dans le sang". Et après les premiers échanges, je peux confirmer que dans mon sang aussi, l'enthousiasme pour ce sport se mêle lentement aux érythrocytes et aux leucocytes. Mes coéquipiers – tous espagnols – me facilitent la tâche en me donnant différents ordres. "You ! You !", me disent-ils lorsque je dois me diriger vers le ballon. De temps en temps, ils me dirigent vers le bon endroit sur le court.

"L'un des défis du padel est de développer un sens de la position sur le terrain, de savoir quand et où se déplacer", explique Manuel. "Si on a une bonne technique, mais qu'on ne sait pas où aller, ça ne marche pas".

Sport d'équipe padel : la communication comme clé

Les différents commandements ne sont d'ailleurs pas seulement importants pour moi en tant que débutant, mais aussi pour tous les niveaux, des avancées aux professionnels. Le padel est un sport d'équipe. Si une balle est jouée très haut, par exemple, on peut se concentrer entièrement sur la boule jaune avant de frapper, tandis que le partenaire garde un œil sur ce qui se passe au-delà du filet. "L'adversaire est-il devant ? L'un d'entre eux ? Les deux ? Grâce à ces informations, j'aide mon partenaire à prendre une décision", décrit Manuel. "C'est pourquoi le regard de mon coéquipier et la communication entre nous sont très importants".

Au moins aussi important – et je m'en rends vite compte – est la patience. Ceux qui n'ont pas l'habitude des limites du terrain de squash vont sans doute instinctivement essayer d'atteindre la balle à tout prix avant le mur. Mais cette tactique ne fonctionne pas. Après quelques quasi-collisions avec la bordure et des cris d'avertissement "Caution !" de mes partenaires de padel espagnols, je me laisse aller à plus de calme. Et effectivement. Si l'on donne à la balle la chance de s'égoutter du verre pour revenir dans le champ, elle est souvent suivie d'un coup propre.

Le padel est un sport d'équipe.

Des murs de verre entre challenge et amitié

"Les murs qui t'entourent sont le deuxième grand défi", estime Manuel. "Tu dois penser à eux à chaque seconde. Si tu arrives à faire en sorte que les murs deviennent tes amis, tu pourras atteindre un très bon niveau".

Je n'ai pas encore complètement pris à cœur le verre qui m'entoure, mais au fil du match, notre relation fait ses premiers progrès. La fraternisation définitive n'a finalement pas lieu. Entre la concentration sur le bon positionnement sur le terrain et la joie des échanges réussis, j'oublie de compter les points. La fin du match arrive donc brusquement et bien trop tôt. Une accolade chaleureuse, une conversation agréable, et nous voilà déjà sortis du court.

Après tout, j'ai tenu la raquette assez longtemps pour avoir vraiment envie de jouer au padel. Je n'apprendrai que plus tard qu'il n'existe pour l'instant que peu d'installations en Allemagne. De plus, les terrains disponibles sont souvent réservés longtemps à l'avance. Mais selon les prévisions, le nombre de courts devrait avoir doublé dès l'année prochaine. Au plus tard à ce moment-là, j'espère me retrouver plus fréquemment sur le terrain – et approfondir l'amitié encore fragile avec les parois de verre.

"Pouvez-vous vivre du padel, Victoria Iglesias Segador ?"

Victoria Iglesias Segador joue au German Padel Open.
Victoria Iglesias Segador fait partie des meilleures joueuses du World Padel Tour.

Victoria, vous êtes une multiple championne espagnole de padel. Avec votre partenaire Claudia Fernández Sanchez, vous avez joué pour la première fois en Allemagne, à l'occasion du German Padel Open. Qu'en pensez-vous ?

J'ai vraiment apprécié le tournoi dans son ensemble, seule la musique entre les rallyes a demandé un peu de temps pour s'y habituer pour nous, les joueurs. Mais c'était certainement intéressant pour les spectateurs.

Vous jouez habituellement devant un public plus nombreux. Comment avez-vous perçu l'atmosphère de la salle ?

I try not to focus so much on the fans, but rather on the game. But I feel more pressure when there are more people there. Then I'm a bit more nervous. Everything was pretty relaxed here in Düsseldorf.

Quelle est la pénibilité d'une carrière professionnelle en padel ?

J'ai parcouru un long chemin pour en arriver là. Je joue depuis que je suis enfant. Bien sûr, l'entraînement quotidien en fait partie, mais l'effort est surtout mental. Vous devez dire au revoir à votre famille et à vos amis pendant plusieurs jours. Il faut une grande volonté pour se concentrer sur le jeu et ne pas trop regretter sa famille.

Vous êtes actuellement 19e au classement mondial. Pouvez-vous vivre correctement du padel en tant que professionnel ?

Si vous n'êtes pas dans le top 20, vous pouvez vivre du padel, mais vous devrez probablement vous passer de certaines choses. Cela dépend toujours des sponsors. Les 20 meilleurs joueurs peuvent très bien vivre du padel.

Devez-vous toujours signer des autographes dès que vous quittez la maison ?

Cela dépend de l'endroit où je vais, du pays où je me trouve et de l'ambiance qui y règne. Lorsqu'il y a des fans de padel, beaucoup d'entre eux demandent des autographes et des photos. Mais si je vais dans un restaurant, par exemple, où il n'y a pas autant de fans, je suis tranquille.

Le Village du padel à l'ISPO Munich 2023

Réjouis-toi de vivre des moments pleins d'action au village de padel dans le hall B3, où des joueurs de haut niveau se livreront à des matchs passionnants - et tu sais quoi ? Les visiteurs professionnels comme toi pourront eux-mêmes manier la pagaie ! En plus des courts, tu pourras découvrir l'équipement adéquat de marques comme Adidas, Aeon, AllPadel, Drop Shot, Inyerasp, Okatent, Playtomiv ou Skechers et l'essayer directement !  

Prépare-toi, car l'ISPO Munich 2023 se transformera en une Mecque épique du padel !

Share article
Author:
Andreas Hottenrott
Topics in this article