Author:
Martin Jahns

Sportifs en verre, supporters en verre

Comment nous regarderons le sport en 2030 : Au cœur de l'action grâce à la bodycam, l'IA et la réalité augmentée

Des fournisseurs de technologie comme Mindfly, Amazon AWS ou Supponor révolutionnent les retransmissions sportives avec leurs innovations. Nous voyons les moments forts de l'avenir à travers les yeux des stars et obtenons des analyses de données sans précédent - le prix de l'individualité : l'histoire du sport comme symbole de statut NFT et des fans transparents.

Apps und andere digitale Angebote im Stadion werden von Fans gerne angenommen.
Les nouvelles technologies changent la manière dont nous consommerons le sport à l'avenir

En mai, Donata Hopfen s'est mis à dos une grande partie des fans de football allemands avec une idée. Selon les médias, des interviews de joueurs par drone pendant le match, par exemple avant l'exécution d'un penalty, seraient prévues pour la Bundesliga. La DFL, qui représente les intérêts de la ligue sous la présidence de Hopen, en serait le moteur. Le tollé a été énorme. Si grande que la DFL s'est empressée de publier une mise au point. Non, il n'y a "aucune planification d'interviews par drone", peut-on y lire.

La DFL n'a toutefois pas caché qu'elle travaillait actuellement avec ardeur sur de tout nouveaux concepts pour l'avenir. "Autant l'essence du jeu est et reste originelle, autant le rôle du football évolue avec le temps - et les souhaits des fans", a déclaré Hopfen. "Des opportunités incroyables s'offrent à nous - les possibilités et les formats numériques sont loin d'être épuisés". À l'avenir, la Bundesliga veut être "la ligue de football la plus numérique du monde".

Mais à quoi ressemblera la retransmission sportive du futur ? "Le nombre et la puissance des caméras vont continuer à augmenter. Avec des logiciels spécifiques, la régie pourra alors montrer presque toutes les perspectives imaginables du match", a annoncé Hopfen.

Les caméras 8k et les drones ne sont qu'un début

En effet, les sociétés de production ne cessent de proposer de nouveaux angles de caméra spectaculaires : les caméras 8k ont quitté le sport américain pour s'installer dans la Premier League ou la Bundesliga. Elles fournissent des images impressionnantes directement depuis le terrain, par exemple après des touchdowns, des buts ou lors de scènes de joie. Avec leur focalisation sur les stars et leur profondeur de champ, ces images semblent tout droit sorties d'un jeu vidéo.

Les caméras Rocket ou les drones-caméras offrent déjà des perspectives inédites, par exemple en survolant des foules de supporters en fête, en accompagnant des mouvements de jeu toujours à hauteur de ballon ou des descentes en VTT audacieuses.

POV : voir avec les yeux des stars grâce aux bodycams

Mais tout cela n'est qu'un début. Le mot magique pour la transmission du futur est toutefois : POV - Point of View. Lors de ces prises de vue, les stars du sport deviennent elles-mêmes des caméras. Les fans vivent le spectacle à travers les yeux de leurs idoles. Ce qui a commencé autrefois dans les sports d'action avec des caméras GoPro sur des casques est désormais possible grâce à l'Internet haut débit 5G, au cloud et au soutien de l'IA, même pour les sports d'équipe - directement sur les smartphones des fans, sans car régie ni équipe de production géante.

La start-up technologique Mindfly est l'un des précurseurs de cette scène. Avec ses bodycams, l'entreprise israélienne veut révolutionner les retransmissions sportives. Pour ce faire, la caméra est intégrée dans un maillot sous le maillot et, grâce au soutien de l'IA, elle a toujours un œil sur le déroulement du match. Cela fonctionne : Lors du match amical de l'été dernier entre le FC Cologne et l'AC Milan, deux joueurs de Cologne et l'arbitre portaient une bodycam Mindfly à hauteur de poitrine et sont ainsi devenus eux-mêmes des cameramen pour des prises de vue époustouflantes - même si ce n'est pas sans restriction. "Il fallait un peu s'habituer à porter la bodycam, il faisait assez chaud en dessous", a décrit le défenseur de Cologne Timo Hübers à propos de sa première caméra. Mais le résultat est probant.

En direct de l'entraînement également

Pour la saison 2022/23, Mindfly a également conclu un accord de coopération avec l'Euroleague de basket-ball.

La caméra POV est toutefois bien plus qu'un simple angle de vue supplémentaire. Elle peut changer la manière dont nous consommons le sport en général. À une époque où, parmi la jeune génération, certaines stars comme Lionel Messi, LeBron James ou Max Verstappen rassemblent plus de fans et de suiveurs que des équipes entières, l'individualisation offre une toute nouvelle marge de manœuvre.

On pourrait ainsi imaginer des abonnements de streaming entiers pour certains joueurs. Vivrons-nous en 2030 une saison complète à travers les yeux d'Erling Haaland ou de notre quarterback préféré dans la NFL ?

Grâce aux bodycams, nous pourrions également vivre le sport à fond en dehors des événements principaux : Par exemple, lors de la diffusion de séances d'entraînement, d'événements de relations publiques ou tout simplement de la vie quotidienne des stars. Là aussi, le FC Cologne et Mindfly ont déjà expérimenté les prises de vue par bodycam pendant l'entraînement. Dans les colonnes de commentaires sur les réseaux sociaux, les fans ont presque exclusivement réagi positivement à ces expériences.

L'histoire du sport vue par le prisme de l'ego, un symbole de statut social coûteux

Via une application, les spectateurs peuvent passer d'un angle de caméra à l'autre des joueurs. Cela permet une immersion grâce à un sentiment d'être "au cœur de l'action" que les caméras panoramiques actuelles ne peuvent pas transmettre.

Mais les fans ne seront pas les seuls à en profiter : "Le contenu du point de vue des joueurs est parfait pour créer des objets collectors NFT", suggère Mindfly dans sa publicité pour le produit. Un nouveau record du monde sur 100 mètres, le but décisif de la finale de la Coupe du monde ou la balle de match pour la victoire à Wimbledon vus par les stars comme symbole de statut social ? C'est possible grâce à la bodycam et aux NFT.

D'autres possibilités de monétisation telles que les abonnements, les boutiques d'articles de sport ou l'achat de billets seraient également à portée de main en cas de consommation sur smartphone. Le contenu sans publicité pourrait quant à lui être proposé par le biais d'abonnements supplémentaires. Il est donc fort possible que la jungle des abonnements pour les fans de sport devienne encore plus dense qu'elle ne l'est déjà.

Données, médias sociaux, streamers : à chaque goût son flux

"Un jour, chaque fan regardera sa propre retransmission, spécialement conçue pour lui", prédit Donata Hopfen : "À l'avenir, les jeunes fans, en particulier, voudront de plus en plus vivre les événements sportifs dans un environnement virtuel".

Comment ? Par exemple en utilisant différents flux en fonction de leurs intérêts. Pour les nerds de la tactique qui en ont assez des "analyses d'experts" comme "Le Bayern en voulait simplement plus", le flux de données et de statistiques avec des masses de données sans précédent serait le bon. En juin dernier, la Bundesliga a créé de toutes pièces le "Bundesliga Data Hub" pour de tels projets, en collaboration avec le fournisseur de données Deltatre et le service cloud Amazon AWS.

Les adeptes des médias sociaux et les influenceurs pourraient trouver leur bonheur dans un flux social. La ligue espagnole de football LaLiga a également expérimenté récemment dans ce domaine en proposant des retransmissions en direct avec des grands noms de l'eSport et des streamers Twitch comme commentateurs.

L'objectif de la DFL pour ces offres individuelles est, selon Hopfen, "une interaction optimale entre la portée et la monétisation".

Bulletin d'information éditorial ISPO
Où le secteur de l'outdoor partira lui-même à la découverte en 2018.
Le courage de prendre des risques, de partir à l'aventure ou tout simplement d'emprunter de nouvelles voies : Dans notre newsletter éditoriale ISPO - Perspectives of Sports & Outdoor, nous te présentons une fois par mois des aperçus passionnants du monde du sport. Inscrivez-vous maintenant !

Des clips de présentation pour chaque fan

Grâce aux nouvelles technologies, l'individualisation fait également son apparition dans le domaine du résumé des événements sportifs : La start-up Sizzle, par exemple, propose une technologie dans laquelle l'intelligence artificielle analyse les événements sportifs dans leur intégralité et peut rassembler les meilleures scènes en fonction de nombreux paramètres.

Si l'on ne s'intéresse qu'aux scènes phares de son sportif préféré, on obtient le best-of approprié en vidéo. Sizzle promet cela non seulement pour des sports comme le football, le basket-ball ou le hockey sur glace, mais aussi pour les professionnels de l'eSport et les streamers.

Grâce à l'intelligence artificielle : la publicité n'est pas seulement sur les panneaux

La réalité augmentée pourrait jouer un rôle encore plus important à l'avenir. Dans la Bundesliga, la DFL utilise la technologie du spécialiste de l'AR Supponor depuis 2018 pour diffuser des publicités sur les panneaux publicitaires adaptés à chaque pays. Les fans américains voient au bord du terrain d'autres marques que les Chinois, et ces derniers d'autres marques que les Allemands. Grâce aux données que les utilisateurs envoient aux diffuseurs via les médias sociaux et d'autres services, il serait même possible à l'avenir de diffuser directement à l'image la publicité sur le panneau correspondant exactement à chaque supporter.

On pourrait même imaginer des insertions publicitaires virtuelles individuelles sur les maillots, le terrain ou les bolides de Formule 1. Ainsi, les interruptions publicitaires gênantes au milieu d'un événement sportif pourraient être supprimées à l'avenir.

Ici aussi, le FC Cologne est un "early adopter". En 2022, le club a testé des publicités en réalité augmentée qui, grâce à la technologie de la start-up Mirriad, peuvent être affichées automatiquement par une intelligence artificielle aux endroits appropriés dans une vidéo.

Les supporters de verre et la fin de la mémoire collective

Bodycam, réalité augmentée, différents flux : À l'avenir, nous pourrons regarder le sport de manière plus individuelle et plus adaptée à nos besoins, et profiter de perspectives et d'aperçus totalement nouveaux. Le prix de cette individualité est la divulgation d'encore plus de données personnelles, mais aussi la perte de moments sportifs vécus collectivement, qui ont marqué l'histoire de la télévision et dont les positions de caméra et les commentaires en direct restent dans la mémoire de générations entières.

Même si Donata Hopfen promet aux adeptes des retransmissions traditionnelles : "Ceux qui veulent simplement profiter de 90 minutes de football avec une bière et une saucisse grillée doivent pouvoir continuer à le faire de la même manière à l'avenir".

Share article
Author:
Martin Jahns

Plus sur le thème SportsTech