INTERVIEW | 09/30/2022

Le décathlonien Christian Schenk parle de la douleur et de l'inclusion

5 questions - 5 réponses
Author:
Uschi Horner

Il s'est dopé et est psychiquement malade. Et : il en parle. L'ancien décathlonien Christian Schenk ose ainsi davantage que de nombreux autres sportifs de haut niveau*, souvent coincés dans un système de tromperie sur soi-même et de pression à la performance. Nous pensons que c'est le cas : Cela mérite le respect. C'est pourquoi nous nous sommes entretenus avec le champion olympique. Dans notre série "5 questions" le sportif de 57 ans révèle également pourquoi l'inclusion est son nouveau sujet de prédilection.

1. The stage is yours : de quoi es-tu particulièrement fier et laquelle de tes défaites a été la pire ?

Je suis fière de mes deux fils. De plus, à 23 ans, j'ai réussi à réaliser 100 % d'un de mes souhaits (remporter la médaille d'or du décathlon aux Jeux olympiques de Séoul en 1988, ndlr).

Ma pire défaite a eu lieu à Götzis, lorsqu'un médecin m'a injecté un produit qui a rendu mon bras sourd lors des qualifications pour les Jeux olympiques de 1992. Cela a rendu toute ma préparation inutile, car je voulais remporter une nouvelle médaille. Mais une mauvaise injection l'a fait échouer.

2. Comment concilies-tu le plaisir et le sport professionnel ?

Pour moi, le plaisir a toujours été au premier plan. Alors si quelqu'un me dit que le sport professionnel est une charge mentale, je trouve l'approche erronée. Bien sûr, je dis dans mon livre que la douleur et le sport sont pour moi comme des jumeaux siamois. Nous, les sportifs de haut niveau, sommes tous masochistes. Et bien sûr, dans le sport individuel, tu dois constamment repousser les limites. Mais j'ai aimé ça, aussi parce que j'ai eu du succès. Et chez nous, les décathloniens, l'avantage est que nous n'apprenons pas une seule discipline, mais qu'il y en a dix. Pour moi, c'était un cadeau.

3. Tu as eu un taux de graisse corporelle de 4 % pendant de nombreuses années - quel luxe culinaire t'offres-tu maintenant ?

J'adore le skyr - je m'en offre tous les jours. C'est un luxe pour moi.

4. Thème de l'inclusion : à ton avis, ce thème n'est-il pas suffisamment pris en compte dans le monde du sport ?

Dans le sport, nous sommes allés très loin, du moins dans le domaine de l'élite. Certains sportifs* ont réussi à obtenir une certaine visibilité dans les médias grâce à leurs magnifiques performances.

Avec mon expérience d'ancien entraîneur régional de para-athlétisme dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale, je dois dire qu'il y a un énorme retard à rattraper au niveau des clubs. Cela est dû au manque de formation des entraîneurs de para-athlétisme ou au manque d'intégration du thème de l'inclusion dans la formation des entraîneurs à partir de la licence C. Il existe en outre des incertitudes et des craintes dans les clubs, chez les entraîneurs et les moniteurs de s'occuper de para-athlètes sans formation. C'est pourquoi les offres manquent. J'ai également constaté que les parents ne savaient pas qu'il existait des possibilités de participation pour les pathologies existantes de leurs enfants. C'est pourquoi le travail de relations publiques et la mise à disposition d'offres sont existentiels. Cela nécessite de la volonté et de l'empathie.

Pour résumer, je dirais que le sport est un moteur de l'inclusion en Allemagne. Je suis un ami de l'interdisciplinarité. Je vois des solutions dans les festivals, les événements communs et les ateliers. Il est impératif d'inclure, par exemple, le para-athlétisme dans les curricula de formation des entraîneurs.

5. Hand over the baton : Qu'aimerais-tu transmettre aux générations futures qui ne sont pas encore nées ?

Écoutez les histoires de vie de vos parents ou d'autres personnes. Écoutez comment on peut réussir. C'est pour moi la maxime : apprendre de ceux qui ont de l'expérience.

Bulletin d'information éditorial ISPO
Où le secteur de l'outdoor partira lui-même à la découverte en 2018.
Le courage de prendre des risques, de partir à l'aventure ou tout simplement d'emprunter de nouvelles voies : Dans notre newsletter éditoriale ISPO - Perspectives of Sports & Outdoor, nous te présentons une fois par mois des aperçus passionnants du monde du sport. Inscrivez-vous maintenant !
Share article
Author:
Uschi Horner