10

villes les plus accueillantes pour les cyclistes

LISTICLE | 08/09/2021
Längst nicht nur in den Bergen ein neuer Trend: E-Mountainbikes eignen sich auch perfekt für die Stadt.
Author:
Martin Jahns

La mobilité du futur est impensable sans le vélo. Mais dans quelle mesure les métropoles du monde sont-elles favorables au vélo ? L'indice Copenhagenize donne un aperçu de la situation. Nous présentons les dix villes les plus accueillantes pour les cyclistes et montrons ce qui les rend si particulières.

Quelles villes sont les endroits les plus confortables et les plus sûrs pour faire du vélo ? L'indice Copenhagenize répond à cette question depuis 2011. Seules les villes européennes sont représentées dans le top 10 de l'actuel indice Copenhagenize. Outre les villes néerlandaises et scandinaves, la France est particulièrement bien représentée. Une ville allemande a manqué de peu la 10e place.

Voici le top 10, de la dixième place à la ville la plus accueillante pour les cyclistes au monde.

10

Helsinki

Plus de 1 300 kilomètres d'infrastructures cyclables, la réorientation du boulevard Hämeentie en faveur du vélo et les résultats d'une enquête selon lesquels 74 % des habitants se sentent en sécurité à vélo dans la ville. Helsinki fait beaucoup de choses bien en termes de convivialité pour les cyclistes depuis plusieurs années. Par exemple, depuis 2018, les vélos peuvent voyager gratuitement dans les trains publics. Et particulièrement utile pour une ville scandinave : l'infrastructure cyclable fait également l'objet d'une attention croissante en matière de déneigement.

  • Score global : 59,8 %*
  • Paysage urbain : 2,7
  • Culture : 2,7
  • Ambition : 2.1

Voir ci-dessous pour l'explication des chiffres

9

Vienne

Que ce soit par la location gratuite de vélos cargo, les milliers de nouvelles places de stationnement pour vélos, les nouvelles pistes cyclables confortables sur Getreidemarkt ou l'omniprésente campagne de marketing #warumfärhstDUnicht ? pour plus de vélo - la capitale autrichienne a fait beaucoup de choses bien ces dernières années. Ce qui empêche un classement encore plus élevé : Les bicyclettes partagent encore trop souvent les pistes cyclables avec les bus ou les taxis.

  • Score total : 60,7
  • Paysage urbain : 2,8
  • Culture : 2,3
  • Ambition : 2,8
8

Paris

Grâce aux ambitieux projets d'écologisation de la maire Anne Hidalgo, la capitale française ne cesse de faire parler d'elle dans les médias depuis des années en tant que modèle de changement en matière de mobilité. Paris progresse également régulièrement dans le classement, passant de la 13e à la 8e place. Cela est dû en partie au succès du service urbain de partage de vélos "Vélib", mais aussi au système d'incitation pour les vélos-cargos, aux journées sans voiture et à l'expansion constante des pistes cyclables dans la ville. En revanche, un rattrapage reste à faire en matière de parkings à vélos et de pistes cyclables parfois peu claires où les deux sens de circulation doivent se répartir.

  • Note globale : 61,6
  • Paysage urbain : 2,7
  • Culture : 1,8
  • Ambition : 3,4
7

Oslo

La capitale norvégienne est la grande gagnante du dernier indice Copenhagenize : de la 19e place, elle est passée à la 7e place - le plus grand bond de toutes les villes. Cette embellie est une conséquence du plan vélo 2015-2025 de la ville, qui fixe de nouvelles priorités en matière de mobilité avec plusieurs mesures : Les voitures sont interdites sur les 1,3 km² autour du centre depuis 2017, et des milliers de places de stationnement ont laissé place aux vélos et aux piétons ces dernières années. Des incitations financières sont prévues pour que les particuliers et les entreprises achètent des vélos-cargos et même l'hiver enneigé devient moins problématique grâce aux 400 vélos urbains équipés de roues d'hiver.

  • Valeur totale : 62,5
  • Paysage urbain : 2,7
  • Culture : 2,3
  • Ambition : 2,9
6

Bordeaux

Qu'il s'agisse de la fermeture du pont historique de Pierre, de l'offre de 200 vélos électriques aux employés de la ville ou de 100 nouvelles places de stationnement pour les vélos-cargos, Bordeaux investit constamment dans une part croissante du vélo dans la vie publique. Toutefois, la proportion de seulement 35 kilomètres de pistes cyclables impraticables pour les voitures par rapport à plus de 100 kilomètres de pistes cyclables à code de couleur seulement offre encore une marge d'amélioration.

  • Valeur totale : 68,8
  • Paysage urbain : 2,5
  • Culture : 2,8
  • Ambition : 3,4
5

Strasbourg

La ville la plus favorable au vélo en France se trouve en Alsace. À Strasbourg, 16 % de la population se rend au travail à vélo. Les initiatives des résidents ont également permis d'enlever de l'espace aux voitures pour le donner aux vélos, par exemple sur la Grande Ile historique et les quais "Les Quais". La pierre d'achoppement pour encore plus de convivialité pour les vélos est l'argent : les projets sont encore trop souvent sous-financés.

  • Valeur totale : 70,5
  • Paysage urbain : 3,3
  • Culture : 2,8
  • Ambition : 2,9
4

Anvers

Anvers s'emploie également à développer ses parkings à vélos et à construire un réseau de pistes cyclables dans la campagne environnante. En outre, la limitation de la vitesse à 30 km/h dans 95 % des rues de la ville accroît la sécurité des amateurs de vélo. Néanmoins, des améliorations sont encore possibles : Les accidents graves entre les cyclistes et les camions et voitures montrent encore que des investissements supplémentaires dans les infrastructures sont nécessaires.

  • Note globale : 73,2
  • Paysage urbain : 3,3
  • Culture : 3,3
  • Ambition : 2,9
3

Utrecht

Les vélos sont omniprésents à Utrecht, mais cela ne suffit pas à la ville : d'ici 2030, le nombre de trajets domicile-travail effectués à vélo doit être doublé. Pour y parvenir, la ville néerlandaise investit dans des "voies rapides" pour les vélos électriques, des systèmes intelligents de guidage du trafic et des espaces de stationnement record pour les vélos : le plus grand garage à vélos du monde est en cours de construction à Utrecht, avec de la place pour 22 000 vélos. Autour de la gare centrale, on compte désormais 33 000 places de stationnement pour vélos. Cela s'explique également par le fait que les investisseurs privés investissent également dans les infrastructures cyclistes. L'un des points critiqués dans l'indice Copenhagenize est le manque de clarté de l'infrastructure cycliste pour les nouveaux arrivants.

  • Note globale : 88,4
  • Paysage urbain : 3,7
  • Culture : 3,8
  • Ambition : 3,8
2

Amsterdam

Avec un plan d'action, Amsterdam veut améliorer encore la situation du stationnement des vélos et des infrastructures existantes d'ici 2022. L'une des mesures prises face à l'augmentation constante du nombre de cyclistes : L'élargissement des pistes cyclables existantes pour permettre les dépassements en toute sécurité. En outre, 11 000 places de stationnement pour voitures seront transformées en places debout pour les cyclistes d'ici 2025. Et : Un nouveau pont pour la circulation des piétons et des cyclistes est en cours de construction et la ville prévoit de bannir les cyclomoteurs des pistes cyclables du centre-ville pour les renvoyer dans les rues. La récompense de tous les efforts : La reconquête de la deuxième place de l'indice Copenhagenize après la troisième place du classement précédent.

  • Note globale : 89,3
  • Paysage urbain : 3,7
  • Culture : 3,8
  • Ambition : 3,8
1

Copenhague

La ville la plus favorable aux cyclistes dans le monde est et reste Copenhague. La capitale danoise occupe la première place du classement depuis 2015. 62 % des trajets vers le travail et l'école sont effectués à vélo ici. En moyenne, la ville investit 40 euros par habitant dans les infrastructures cyclables, notamment de nouveaux ponts cyclables, 167 kilomètres de nouvelles pistes cyclables dans la campagne environnante ainsi que des éclairages, des signalisations et des stations de réparation. Mais l'avance sur les poursuivants fond comme neige au soleil. Aussi parce que le gouvernement de l'État danois rend plus difficile l'investissement dans les infrastructures en imposant des restrictions de dépenses aux autorités locales.

  • Score total : 90,2
  • Paysage urbain : 4.0
  • Culture : 3,8
  • Ambition : 4.0

Les autres places 11 à 20 en un coup d'œil

PositionVilleValeur totale en pourcentage
11Brême58,9
12Bogota58,1
13Barcelone57,4
14Ljubljana57,1
15Berlin56,3
16Tokyo55,4
17Taipei54,5
18Montréal53,6
18Vancouver53,6
20Hambourg52,7

 

C'est ce qui se cache derrière les chiffres de l'indice Copenhagenize.

115 villes ont été évaluées dans 13 catégories avec des points allant de 0 à 4 (meilleure valeur). En outre, les villes peuvent recevoir des points bonus dans une 14e catégorie pour des réalisations spéciales en faveur de la communauté des cyclistes. À partir de ces 14 valeurs, une valeur globale en pourcentage est déterminée pour le caractère favorable au vélo de la ville concernée. Cet élément est décisif pour le classement

En outre, l'indice Copenhagenize publie le score pour les 13 catégories. Ils sont divisés en trois grandes catégories. Ce sont

  • Paysage urbain : composé de : Infrastructure cyclable, aménagements cyclables, modération du trafic.
  • Culture : répartition entre les sexes, part du vélo dans le trafic total, augmentation du nombre de cyclistes dans les dix ans, sécurité, image, disponibilité de vélos-cargos.
  • Ambition : Défense des intérêts des cyclistes, décisions politiques, vélo en libre-service urbain, planification urbaine.
Share article
Author:
Martin Jahns
Topics in this article


Commentaires