Author:
Aude Penouty

Les nouvelles tendances de performance du sourcing innovant.

Comment gérer ces indicateurs en tant que marque de sport outdoor?

Ce que le secteur textile peut définitivement faire : Optimiser les chaînes de production et d'approvisionnement. Avec le Green Deal européen, c'est toute l'industrie qui bouge encore plus : car le succès et les indicateurs de performance doivent désormais être définis de manière totalement différente. Re-think everything est le mot d'ordre qui fait actuellement trembler le secteur.

Avec le futur cadre européen du Pacte Vert, l'industrie textile qui est déjà très impliquée dans l’amélioration de sa chaîne de production, voit apparaître de nouvelles clés et indicateurs de performance. Encourageant une communication transparente et vérifiable, l’extension du recours à la circularité et une production moins impactante pour l’environnement. Les marques outdoor doivent renouveler leurs engagements de développement au cœur de la chaîne de valeur. Nous vous livrons quelques solutions clés à étudier pour améliorer les réflexes de sourcing concernant les risques climatiques, la capacité d’adaptation et de résilience industrielle face aux diverses tensions que connaît la filière textile. 

Cadre Légal et adaptation

Avec les politiques de transparence et d’audit publics, être éco responsable et travailler son message au travers une raison d'être incarnée, ne sera bientôt plus un élément de différenciation stratégique suffisant. Pour les marques, trouver un équilibre pour matérialiser ses engagements avec convictions et preuves sans faire de politique, peut se révéler périlleux. La loi européenne sur l'affichage environnemental demande de s'appuyer sur des faits avérés pour encadrer la communication et ainsi clarifier les déclarations floues. Son but est de mettre fin à l’usage de campagne en plein écoblanchiment, trop vertes, ou dans l’écosilence. Les marques déjà engagées dans les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) savent anticiper ces enjeux cruciaux qui passent par l’adaptation des méthodes et une prise de recul nourrie par des mesures scientifiques établies.

“L'Union Européenne doit légalement obliger les fabricants et les grandes entreprises de mode à fonctionner de manière plus durable. Les gens et la planète sont plus importants que les bénéfices de l'industrie textile.” - Extrait de la proposition de mars 2023 de la commission européenne

Investissement R&D innovant

Dans l’industrie textile, la création de matière et de fils passe aussi par le travail des matériaux-culteurs. En effet, grâce aux marques qui ouvrent le champ de l’imaginaire,  une nouvelle génération de matières voit le jour dans les laboratoires où des protéines fermentent et des bactéries se transforment en biomasse. Cela concerne les alternatives aux sources animales pour le cuir (à 90%) ou le rembourrage plume par exemple. Les Etats-Unis, l'Italie, l'Allemagne et l'Angleterre sont les pays avec le plus de start up d’avant garde sur la matière et les composants. Les marques Adidas, North Face, Hermès, Arc’teryx, Napapijri ou le groupe Kathmandu ont investi dans ces sujets. Les nouvelles techniques de tissage et de mélanges permettent à des sources et fibres naturelles de prospérer avec plus de propriétés adaptées au sport. C'est le cas de la laine mérinos dans les sous-couches et autres layers. Ou du lin qui entre sur le marché de l'altleisure, en particulier dans le yoga wear. Le lin peut aussi se développer dans les utilisations composites techniques pour les planches de snowboard, les skis, les skates boards, les planches de surf comme chez Notox ou Akonit. Des marchés encore niches qui participent à l’ouverture vers une alternative à la fibre de carbone. 

“52% des bio-matériaux développés proviennent d’alternatives à base de plantes et 20% sont des dérivés de bactéries fermentées” - Etude 2022 Future VVorld, Next Gen materials

Sobriété désirable

Être Éco Conçu ou ne plus être… Ce n’est plus une question, la sobriété est un enjeu de croissance, une croissance redéfinie dans un monde où l'abondance n'est plus envisageable dans sa définition de la révolution industrielle. L’enjeu est à présent, de créer des produits durables et facilement intégrables dans les principes de la circularité. Design de la réparabilité, démantèlement des fibres et démontabilité de produit fini facilités pour une traçabilité améliorée. L’analyse du cycle de vie du produit pourrait être simplifiée par une grille d'éco-conception à la traçabilité inversée du déchet à la fibre comme le proposent déjà Textile Genesis de Lectra et Reverse Ressource.

Sans oublier les emballages, qui sont une source de déchets sous-estimée et demandent une évolution d’impact pour le Recommerce et les retour produits. Certaines solutions d’emballage réutilisables comme Hipli™ en Europe ou Lulu Pack™ en Asie du Sud-Est commencent à prospérer. Des innovations de packaging inspirées de l’agroalimentaire et à base d’algues, biodégradables sous certaines conditions, se développent. Et un emballage entièrement soluble en conditions domestiques est en cours de prototypage dans une entreprise suédoise. Pour le consommateur, la sobriété n’est plus objet de fantasme mais de désir implanter dans la consommation.

”56% des interrogés sont prêts à payer plus cher pour un produit respectueux de l'environnement… 43% ont déjà acheté des produits de seconde main, et 33% ont déjà loué des produits pour leurs activités outdoor.” - Sondage 2023 Ipsos pour Outdoor Sport Valley** réalisé

Intelligence artificielle & blockchain

Dans un futur proche, il paraîtra indispensable d'intégrer l’IA dans sa stratégie de croissance et d’innovation. La force de l'intelligence artificielle pour la chaîne de production textile est de collecter à la source des données plus justes, les standardiser, les sécuriser puis les rendre disponibles pour l’aval de la chaîne. En particulier pour la traçabilité, dont l’enjeu lié à la transparence crée un niveau de précision pouvant dans certains cas aller jusqu’au rang 5 chez Textile Genesis par exemple. La traçabilité est l’allié indispensable au système de Directive sur les rapports de développement durable des entreprises qui sera appliquée d'ici l'année prochaine en France pour les entreprises de plus de 250 employés. Le secteur digital offre de plus en plus d’optimisation sur la gestion du service client, recommerce, les conception 3D et les technologies de gestion de placement de patronage. Des services tels que Chat GPT assistent à la rédaction de fiches produit et des Saas travaillent déjà à la gestion de la logistique circulaire, de production et du e-commerce. Ce qui pourrait voir le jour prochainement et apporter de la nuance, est l’usage de l’IA pour combattre l’écoblanchiment dans la communication et la rédaction. 

Raison d'être de la performance

La traçabilité et les mesures scientifiques sont des outils indispensables pour choisir et utiliser des méthodes de sourcing dans un objectif de réduction de la surproduction. Débloquer la prise de décision en faveur d'un meilleur impact révèlent l'interdépendance des besoins et des conséquences. S'adapter en faisant évoluer les systèmes de design et sourcing sera clé. Selon le positionnement de marque, cette responsabilité est à la fois commune et différenciée et un des enjeux de la performance devient la sobriété. Une autre performance pour les achats, serait de discerner les risques et s'adapter en faisant évoluer le processus, pour débloquer la prise de décision en période d’incertitude et développer les capacités d’improvisation pour diminuer la vulnérabilité. Réussir à faire qu’une stratégie entièrement basée sur le volume ne soit plus la valeur de performance de production, qui passerait par la science, la collaboration et la réduction, ne serait-ce pas ça l’objectif ultime du sourcing pour le futur ?

Share article
Author:
Aude Penouty
Topics in this article