Dr. Regina Henkel
Author:
Dr. Regina Henkel

Löffler : 50 ans d'innovations "Made in Europe

L'évolution de transtex : pour son 50ème anniversaire, Löffler lance transtex® RETR'X

L'année prochaine, le fabricant autrichien de vêtements de sport Löffler fêtera ses 50 ans d'existence et présentera l'évolution de son produit à succès transtex®. Avec le nouveau transtex® RETR'X, Löffler a posé un nouveau jalon dans le domaine des sous-vêtements fonctionnels - cette fois-ci dans le domaine de la durabilité.

Vient de remporter un ISPO Award : Les nouveaux sous-vêtements fonctionnels transtex® RETR'X.

transtex® : l'invention des sous-vêtements fonctionnels

L'histoire des 50 ans de succès de Löffler est étroitement liée à l'esprit de pionnier et à un produit emblématique de Löffler : transtex®. En effet, lorsque le spécialiste autrichien du tricot a commencé au milieu des années 1970 à développer des sous-vêtements selon le principe des deux couches à partir de la fibre de polypropylène hydrophobe et du coton, transtex® a permis de lancer un produit entièrement nouveau : les sous-vêtements fonctionnels. Jusqu'alors, les sportifs d'endurance* portaient généralement des sous-vêtements en coton pur sur la peau, qui se mouillaient avec le temps et refroidissaient le corps. Le nouveau système à deux couches de transtex® empêchait cela. La fibre de polypropylène sur la peau n'absorbe pas l'humidité et l'évacue vers l'extérieur, où elle peut s'évaporer. La peau reste ainsi sèche.

Cette invention a ouvert la voie à l'industrie des vêtements de sport et a rapidement été applaudie par les athlètes*. En 1978, lorsque Reinhold Messer et Peter Habeler ont escaladé pour la première fois le mont Everest sans appareil à oxygène, Peter Habeler portait un t-shirt en transtex®.

transtex a écrit l'histoire : Peter Habeler a porté transtex lors de la première ascension du mont Everest sans appareil à oxygène avec Reinhold Messner.

Le nouveau transtex® RETR'X

Le mérite particulier de Löffler ne réside pas seulement dans le fait d'avoir développé cette technologie. Il est au moins aussi important de continuer à la développer jusqu'à aujourd'hui.

Ainsi, Löffler présente pour l'automne/hiver 2023 le nouveau matériau transtex® RETR'X et vient d'être récompensé par l'ISPO Award. Ici aussi, les fibres de polypropylène et de coton se rencontrent. Pour des raisons de durabilité et pour continuer à garantir cette fonctionnalité maximale, Löffler mise cependant sur des fibres recyclées : transtex® RETR'X est composé de polypropylène recyclé provenant de chutes de textiles et de la fibre de coton recot2. Cette fibre de coton est composée à 25% de coton recyclé et à 75% de coton biologique certifié GOTS. Le coton recot2 n'est ni teint ni blanchi, il est certifié GRS et conforme à la norme 100 by OEKO-TEX®. Le traitement du coton est particulièrement respectueux des ressources, notamment en ce qui concerne la consommation d'eau.

Löffler continue de produire elle-même ses tricots au siège social en Autriche.

Première certification de produit selon MADE IN GREEN by OEKO-TEX®.

Comme tous les produits de lingerie Löffler, RETR'X est fabriqué à 100 % au siège de la société à Ried im Innkreis, en Autriche. La production à Ried est certifiée STEP, de plus tous les matériaux proviennent de fournisseurs européens certifiés STeP. RETR'X est ainsi l'un des premiers produits textiles dans le secteur de l'outdoor à porter le label très convoité "MADE IN GREEN by OEKO-TEX®". "Nous proposons ainsi, de notre point de vue, le premier produit de lingerie actuel qui allie performance et durabilité à un niveau aussi élevé et nous montrons immédiatement qu'un produit hautement fonctionnel avec des fibres synthétiques peut également être durable", explique le directeur de Löffler, Otto Leodolter.

Par conviction "Made in Europe

La durabilité a de nombreux objectifs. Chez Löffler, la durabilité sociale sous forme de "responsabilité régionale" a toujours joué un rôle important. Alors que de nombreux concurrents ont délocalisé leur production en Extrême-Orient au cours des dernières décennies, Löffler a choisi une autre voie. Jusqu'à aujourd'hui, Löffler a maintenu sa production ancestrale à Ried am Innkreis et y produit elle-même environ 70 pour cent des tissus utilisés dans ses collections. Le développement des produits, le design, la coupe, la confection et une partie des travaux de couture ont également lieu à Ried im Innkreis. Pour pouvoir faire face à la croissance de ces dernières années, Löffler travaille également avec des entreprises partenaires en Europe. Mais là aussi, Löffler mise sur l'autonomie. Ce n'est que fin 2021 que Löffler a ouvert un nouveau bâtiment de couture pour sa filiale en Bulgarie. "Nous suivons notre propre voie", explique Otto Leodolter. "Nous voulons être un contrepoids à la production asiatique et sommes convaincus que nous avons aussi besoin de créer de la valeur ajoutée ici en Europe".

Share article
Dr. Regina Henkel
Author:
Dr. Regina Henkel