ISPO.com Logo
Author:
ISPO.com

Hilaree Nelson tuée dans un accident au Manaslu

Hilaree Nelson : deuil de la reine des extrêmes

C'est désormais une triste certitude : Hilaree Nelson est décédée dans un accident lors de la descente du Manaslu dans l'Himalaya. L'alpiniste américaine a marqué l'histoire des sports de montagne avec ses expéditions et a inspiré la campagne She Moves Mountains avec The North Face. ISPO.com rend hommage à Hilaree Nelson. En outre, à lire : L'interview de Hilaree Nelson et de son mari Jim Morrison lors de leur visite à ISPO Munich 2019 sur leur vie de sportifs de l'extrême.

Ski alpinisme Hilaree Nelson
Hilaree Nelson est décédée dans un accident au Manaslu, au Népal, à l'âge de 49 ans.

Une icône et une pionnière du ski alpinisme est décédée. Le 26 septembre, la skieuse alpiniste de renommée mondiale Hilaree Nelson s'est tuée dans l'Himalaya à l'âge de 49 ans.

Lors de la descente du Manaslu, Nelson est tombée dans une crevasse sous les yeux de son mari et compagnon d'expédition Jim Morrison. Deux jours après le drame, son corps a été découvert, récupéré et ramené au camp de base.

Quelques jours seulement avant son accident mortel, Nelson a écrit sur Instagram à quel point les conditions autour de l'expédition Manaslu étaient difficiles : "Je ne me sentais pas aussi résistante au pied sur le Manaslu que lors de mes précédentes aventures dans l'atmosphère raréfiée du haut Himalaya. Les dernières semaines ont testé ma résistance d'une nouvelle manière. La mousson permanente, avec ses pluies incessantes et son humidité, m'a rempli d'une nostalgie désespérée."

Née le 13 décembre 1972 à Seattle, aux États-Unis, Nelson est devenue célèbre dans le monde entier le 25 mai 2012 lorsqu'elle est devenue la première femme à gravir deux sommets de plus de 8 000 mètres en 24 heures, le mont Everest et le Lhotse.

En 2018, Nelson et son mari ont réalisé une autre première mondiale en parvenant à gravir le Lhotse du sommet de 8516 mètres jusqu'à sa base en skiant sur la fameuse "Dream Line".

Hilaree Nelson : une source d'inspiration pour les filles et les femmes

Au total, Nelson a participé à plus de 40 expéditions dans 16 pays. Elle a également été guide de montagne lors d'expéditions et, en tant que visage de la campagne "She Moves Mountains" de The North Face, elle a été une source d'inspiration pour les jeunes filles et femmes pratiquant des sports extrêmes.

Hilaree Nelson laisse derrière elle son mari et deux enfants adolescents.

ISPO.com s'est entretenu avec Nelson et son mari Jim Morrison au début de l'année 2019, à l'occasion du salon ISPO Munich, sur leur vie de skieurs de l'extrême. L'interview peut être lue ici.

Entretien avec Hilaree Nelson et Jim Morrison en 2019

Hilaree et Jim, tous les super-héros ont leur histoire. Les parents de Batman ont été assassinés, il est donc devenu chasseur de criminels, Spider-Man a été mordu par une araignée radioactive. Comment êtes-vous devenus des super-héros du ski alpinisme ?
Hilaree Nelson: Je suis totalement tardive. J'ai longtemps vécu sur une île des Caraïbes et je voulais devenir biologiste marine, soit l'exact opposé d'une skieuse-alpiniste. Un jour, j'ai escaladé une colline de moins de 15 mètres de haut. Là-haut, j'ai imaginé que les nuages étaient des montagnes. J'ai su alors que je devais aller en montagne. C'était au début de la vingtaine.

Jim MorrisonJ'ai grandi près de la Sierra Nevada en Californie. Depuis que je suis petit, je n'ai jamais eu autant de plaisir que de grimper quelque part. La seule chose que j'aimais encore plus, c'était sauter. Je sautais des rochers, des toits, des arbres.

Hilaree Nelson und Jim Morrison auf der ISPO Munich 2019 bei The North Face. 
Hilaree Nelson et Jim Morrison à l'ISPO Munich 2019

Les alpinistes de l'extrême forment aussi une bonne équipe en privé

Quel est votre super pouvoir particulier ?
JimLa logistique. Je suis un bon planificateur et je peux anticiper exactement ce qui sera nécessaire pour atteindre un sommet. Peut-être même plus important : ce qui peut être supprimé. Mot-clé : poids.

Hilaree: la persévérance. Mon truc, c'est que je peux bien manger, même à 6000, 7000 ou 8000 mètres. Tout le monde n'y arrive pas et ensuite ils craquent. Pour la superpuissance, il faut logiquement beaucoup d'énergie.

Chaque super-héros a besoin d'un méchant. Hilaree, votre adversaire est-il le Papsura ? Vous avez échoué plusieurs fois à son sommet.
Hilaree: Oui, c'est lui. Une personnalité de la montagne. Et il peut être méchant. Je l'ai vu pour la première fois en photo à 25 ans et depuis, j'ai été obsédée par l'idée de le gravir et de le descendre à ski. Mais à plusieurs reprises, j'ai dû abandonner. Mais le Papsura ne m'a jamais lâché.

La montagne s'appelle à juste titre "Peak of Evil" - le sommet du mal.
JimJe trouve particulièrement intéressant que le Papsura fasse partie d'une formation jumelle. L'autre sommet s'appelle Dharamsura, ce qui se traduit par "Peak of Good".

"La papsura ne nous a jamais lâchés"

Le bien contre le mal - l'éternel combat.
JimOui, les montagnes ont apparemment aussi été plus ou moins hautes au cours des millions d'années, en fonction des mouvements de la croûte terrestre. Parfois, le bon sommet était plus haut, parfois le mauvais.

Hilaree: En ce moment, c'est le mauvais. Après avoir été sur l'Everest et avoir rencontré Jim, il était temps d'enfin abattre le papsura.

Vous y faites allusion : Vous n'avez pas toujours voyagé ensemble, quand vous êtes-vous associés, comme les Avengers du ski-alpinisme ?
JimC'était en 2015, nous nous sommes vite aperçus que nous étions faits l'un pour l'autre.

Hilaree: Dans tous les sens du terme.

Vos super-pouvoirs combinés, la logistique et la persévérance, ont-ils été décisifs pour finalement vaincre le Papsura ?
Hilaree: Certainement. Nous formons une équipe parfaite. C'était un sentiment indescriptible d'être enfin au sommet. Surréaliste. Maintenant, il faut dire que j'aime l'altitude extrême. Je suis alors dans un autre monde, que j'appelle Neverworld.

JimPour Hilaree, l'air sur un sommet de 8000 mètres est comme un élixir de vie. Moi aussi, j'aime ça. Par exemple, sur le chemin du sommet de l'Everest, j'ai passé un bon moment seul, sans oxygène. Mais je jure que je n'étais pas seul. Il y avait beaucoup de gens avec moi. Des gens que j'ai perdus.

"Ensemble, nous pouvons tout faire !"

L'année dernière, vous avez également gravi ensemble le Lhotse, un sommet secondaire de l'Everest, et vous avez été les premiers à le faire à ski.
JimLe Lhotse a également résisté. Nous n'étions qu'à 300 mètres du sommet lorsque nous nous sommes enfoncés dans la neige jusqu'aux hanches. Les super-pouvoirs ne sont pas d'une grande aide.

HilareeNous avons dû choisir entre atteindre le sommet sans oxygène et le descendre à ski. Les deux n'étaient pas possibles. Nous avons opté pour l'oxygène et la descente.

Quelle méchante montagne nous attendait ensuite ?
Hilaree: Le scénario n'est pas encore terminé.

JimNous, les skieurs-alpinistes, avons un avantage énorme sur les alpinistes purs : il ne reste peut-être plus beaucoup de sommets, mais les descentes - il y en a encore beaucoup.

Share article
ISPO.com Logo
Author:
ISPO.com
Topics in this article