7

7 jours, 7 bonnes nouvelles : La princesse du tennis, le patineur chanteur et les oiseaux de Bob Marley

LISTICLE | 09/15/2021
7 jours, 7 bonnes nouvelles : une victoire héroïque au Tour-de-France, un lavage de tête pour les ignorants du bonnet de bain et un club de football qui prend position contre le racisme.
Author:
Antonia Wille

Nous le pensons : Les bonnes nouvelles sont nécessaires de temps en temps. Surtout dans le monde du sport. Dans notre rubrique "Bonnes nouvelles", nous vous présentons chaque semaine sept nouvelles qui font battre notre cœur sportif - et, nous l'espérons, le vôtre - plus vite. Parce que les nouvelles sont amusantes. Parce qu'ils créent des tendances. Parce qu'ils montrent les nouvelles tendances. Parce qu'ils saupoudrent une pincée d'absurdité dans un monde beaucoup trop sérieux. Ou parce qu'ils apportent simplement de la joie. L'essentiel est la bonne humeur, c'est notre devise dans ce format d'information. Et nous commençons tout de suite. Avec la relaxation de Bob Marley, des footballeuses comme vedettes de cinéma, un net avantage en judo et une joueuse de tennis qui a connu le même sort que dans "Suddenly Princess".

1

"Trois petits oiseaux volant à Amsterdam

Bob Marley, nous sommes sûrs que vous regarderez de votre tombe vers le monde du football européen avec un sourire détendu sur votre visage. Nous en sommes très heureux. La raison en est l'Ajax Amsterdam. Le club a connu un succès commercial sans précédent avec des maillots arborant trois petits oiseaux aux couleurs rouge, jaune et vert. Les oiseaux sur les maillots rappellent le tube de Marley "Three Little Birds", qui est joué à chaque match à domicile de l'Ajax Amsterdam. Seule goutte d'amertume : l'association européenne de football, l'UEFA, a interdit aux champions néerlandais de porter ces maillots en compétition européenne. La raison en est que le symbole de l'équipe doit être à la place des oiseaux. C'est ce que dit un règlement de l'UEFA. Nous faisons une pause, nous sourions de cet entêtement et nous entonnons avec le grand Bob Marley : "Ne vous inquiétez pas, pour rien.ne t'inquiète pas, pour rien. Parce que toutes les petites choses vont s'arranger. ....

2

Les footballeuses comme vedettes de cinéma

Des créneaux de diffusion peu remarqués à la télévision, au grand monde du cinéma international : en tant que première équipe nationale féminine au monde, les footballeuses allemandes ont droit à leur propre série documentaire. Warner Bros. a commencé à travailler sur la série en six parties en avril. Dans le documentaire, les footballeuses allemandes seront accompagnées sur pellicule sur leur chemin vers le Championnat européen de l'année prochaine en Angleterre. La réalisatrice Martina Hänsel veut raconter des histoires sur les joueurs, y compris sur leur vie privée. „Ils devraient nous laisser regarder au fond de leurs âmes, même la douleur en fait partie." En tant que fans, nous disons que c'est une très bonne idée, mais nous serions heureux d'avoir une fin heureuse comme dans le film. Après tout, les hommes ont fourni suffisamment de drames et de tragédies entre-temps.

3

Enfin un plan

L'athlétisme, c'est génial - maintenant il y a enfin un bon plan pour un meilleur marketing. World Athletics a combiné les compétitions de cross-country, de concours général et de marche en un seul circuit mondial. Cela devrait donner plus d'occasions aux athlètes, qui fournissent souvent de véritables performances de haut niveau au-delà du grand public, de se présenter. Et, bien sûr, la possibilité de gagner plus d'argent. Au total, plus de 400 000 dollars seront versés aux meilleurs participants de la nouvelle tournée. Parmi eux, 75 000 dollars pour le meilleur homme et la meilleure femme. C'est peu par rapport aux revenus des autres sports, mais c'est tout de même un progrès. La tournée commence à la fin du mois. La tournée s'arrêtera en Amérique du Nord, en Asie, en Afrique, en Océanie et en Europe. Il s'agit donc d'un véritable tour du monde.

4

Pas de chance pour l'antisémitisme

Un avantage clair est toujours bon en judo - encore plus dans ce cas. La Fédération internationale de judo (FIJ) a interdit le judoka d'origine algérienne Fethi Nourine de toute compétition pendant dix ans. Son entraîneur a également reçu une interdiction de dix ans - probablement la fin de leur carrière pour les deux hommes. Nourine avait refusé de combattre un Israélien aux Jeux olympiques de Tokyo et renoncé à sa participation aux Jeux olympiques. Le scandale politique a donc été sanctionné de manière conséquente - Nourine, 30 ans, n'apparaîtra plus jamais, espérons-le, dans le monde du sport.

5

Mama Gold

Edina Müller est notre Mama Gold allemande - et pas seulement en raison de ses exploits sportifs. La championne olympique de canoë-kayak aux Jeux paralympiques veut continuer à se battre pour que les mères trouvent leur place dans le sport de compétition. "J'espère que mon histoire peut changer quelque chose là-bas", a-t-elle déclaré à la télévision NDR. Cette femme de 38 ans s'est battue comme une lionne pour que son fils de deux ans puisse l'accompagner au Japon pour les Jeux paralympiques. Elle a reçu peu de soutien dans ce combat. "Ce qui était particulièrement stressant pour moi, c'était l'incertitude, est-ce qu'il peut partir avec nous maintenant ou pas". A la fin, Liam était là et maman Edina a gagné l'or.

6

Une double bonne planche

Certains fans de rock parlent d'une bonne planche lorsqu'ils entendent un solo de guitare réussi - une bonne planche plaît également à tout skateur. Le pro américain Steve Caballero a maintenant deux bonnes planches. En plus de son skateboard, le sportif cool s'est maintenant emparé d'une guitare en forme de skateboard. Il l'interprète dans un clip vidéo nouvellement produit par son collègue skateur Tony Hawk. Hawk est à l'origine d'une série de jeux vidéo sur les figures de skateboard, qu'il accompagne toujours d'une bande-son appropriée, punk, rock, métal ou hip-hop. Dans la nouvelle version, Hawk chante une reprise du tube punk "No Cigar" de Millencolin et fait jouer Caballero à la guitare. Un numéro extrêmement cool - quiconque voit le concert aura envie de patiner et d'écouter la musique.

7

Comme dans "Soudain, Princesse

Hier, tu n'étais qu'une simple enfant d'immigrés, aujourd'hui la Reine te connaît déjà : Emma Raducanu peut se sentir un peu comme dans "Suddenly Princess". À 18 ans, Raducanu a remporté l'US Open en tennis et est devenue la première femme qualifiée à gagner un tournoi du Grand Chelem. Née à Toronto, au Canada, d'un père roumain et d'une mère chinoise, elle vit à Londres depuis son plus jeune âge et a reçu les félicitations du palais de Buckingham immédiatement après son triomphe. "C'est une réussite impressionnante à un si jeune âge et un témoignage de travail acharné et de dévouement", a écrit la reine de 95 ans à la joueuse de tennis, de 77 ans sa cadette. Nous soupçonnons des larmes de joie et un léger rougissement, soupir.

Share article
Author:
Antonia Wille
Commentaires