Author:
Martin Jahns

L'ISPO Collaborators Club fait preuve d'esprit d'innovation avec des tests de marques

"Direct with consumer est le nouveau D2C"

Être au cœur de l'actualité, être le premier* à tester des produits et exercer une influence en collaboration avec sa marque préférée ? Cela ressemble à un rêve ? Pas au sein du ISPO Collaborators Club. Selon la devise "Direct with consumer" les marques travaillent ici en étroite collaboration avec les consommateurs* de sport. Il s'agit en quelque sorte d'un test en direct avant la conquête du marché. Les marques recueillent des réactions positives et négatives, tandis que les fans de sport peuvent tester et évaluer gratuitement les produits. Gagnant-gagnant pour tout le monde, non ? Oui - c'est du moins ce que prouve le dernier test réalisé par O'Neill et Polygiene.

La testeuse ninadoodle en train d'essayer la collection de O'Neill et Polygiene.

Les passionnés de sport* rencontrent les marques et les entreprises du milieu : au sein de l'ISPO Collaborators Club, on échange, on se met en réseau et surtout, on s'apprécie mutuellement. Les marques d'aujourd'hui savent à quel point il est important d'être proche du consommateur final. L'époque où les marques se contentaient de présenter des produits aux consommateurs* est révolue. Mot-clé : s'éloigner de "Direct to consumer" vers des "Direct avec le consommateur". L'intérêt est trop grand, les clients sont aujourd'hui trop proches des entreprises et des marques grâce aux médias sociaux et à la numérisation. Conséquence : ils veulent avoir une influence, être impliqués dans l'idée, le développement et l'offre.

Développer des produits en collaboration avec des marques ? Cela semble presque trop beau pour être vrai. Alors que le marché cherche encore ses possibilités, l'ISPO Collaborators Club est déjà dans l'air du temps. Ici, non seulement la consumer centricity est au centre des préoccupations, mais la collaboration entre les marques et les consommateurs* est également une composante importante de la communauté.

Les marques intelligentes travaillent en étroite collaboration avec les consommateurs* finaux

Comme le test de marque du Collaborators Club. Les marques ont ici la possibilité de présenter pour la première fois leurs produits directement à des consommateurs* passionnés de sport. Un feedback honnête, des arguments pour et contre l'achat inclus. Cela peut être douloureux, mais aussi et surtout enrichissant. C'est le cas lorsque les consommateurs finaux parlent clairement de leurs besoins, de leur enthousiasme et des défis qu'ils rencontrent avec le produit.

Christoph Rapp, International Sales & Retail Manager et responsable de l'ISPO Collaborators Club, sait pourquoi le concept du Brand Test est unique : "Les marques qui mettent l'accent sur la consumer centricity et qui collaborent avec les consommateurs* sont intelligentes. Car c'est précisément à ce moment-là qu'elles rassemblent déjà des arguments pour le commerce, expliquant pourquoi leur produit sera le plus performant sur le marché."

Rassembler des arguments pour l'activewear avec facteur humain

O'Neill et Polygiene ont récemment participé à l'ISPO Collaborators Club. La marque de surf voulait savoir comment sa nouvelle collection de vêtements actifs pour le printemps/été 2022 était perçue par les clientes. En effet : pour la collection actuelle, l'entreprise travaille en collaboration avec les professionnels suédois de la technologie Polygiene. Les vêtements actifs ont été traités avec la technologie Polygiene BioStatic, qui empêche la croissance des bactéries responsables des odeurs. Ou encore : elle élimine la transpiration. La promesse est une fraîcheur absolue, même après plusieurs utilisations - et ce sans lavage, simplement en suspendant le vêtement à l'air libre pour le faire sécher.

Ceux qui font du sport le savent : la sueur, le sang et les larmes ne sont pas des phrases vides de sens, mais des faits (puants). Ou tout simplement : humain.

Un produit qui reconnaît l'humanité et qui oriente sa performance en fonction de celle-ci est le bon produit pour les passionnés de sport*. Quoi de mieux qu'un vêtement qui évite au sportif ou à la sportive de devenir puant(e), ou qui aide le corps à extérioriser son côté humain de la manière la plus non-chalante possible. Bref, ce serait le produit parfait.

Passer le test de produit sans Miefen ?

O'Neill peut-il tenir ses promesses avec Polygiene ? Les membres* de la communauté sportive et outdoor ISPO Collaborators Club ont pu s'en assurer au cours des derniers mois. Une tenue d'entraînement complète pour femmes a été mise gratuitement à la disposition des testeuses passionnées de surf et de fitness. Vêtues d'un pantalon de survêtement court et long, d'un haut de natation et d'un tankini de sport O'Neill, elles ont entamé la phase de test à chaud - de fin avril à début juin. Dans la section "Commentaires" du Club des Collaborateurs ISPO, les participants ont pu donner leur avis sincère directement à O'Neill et à Polygiene - du design des tenues à l'évaluation de la coupe et des performances.

"Le design et les couleurs attirent vraiment l'attention. J'ai reçu de nombreux retours d'autres personnes qui voulaient savoir où je l'avais acheté", explique la testeuse dont le nom d'utilisateur est "Chameau papillon". "Pour les sports aquatiques, je choisis le short et le haut, pour le yoga et le fitness, les beaux leggins. Tout est très confortable et la sensation est très accueillante. J'ai pu faire tous les exercices sans que ma tenue ne glisse".

Et la technologie anti-odeur ? Elle tient ses promesses - malgré les séances d'entraînement intensives. "Les propriétés du matériau doté de Polygiene sont vraiment impressionnantes. J'ai porté ma tenue très souvent sans la laver et j'ai été étonné de voir à quel point elle restait fraîche longtemps. Parfois, j'ai porté ma tenue cinq fois sans la laver", se félicite la testeuse.

La fonctionnalité est également une priorité pour Polygiene

Même sous la combinaison néoprène, pas d'odeurs

"Le séchage à l'air libre est important, mais après cela, les pièces ne sentent tout simplement plus du tout", ajoute la testeuse "st_aleks" : "Normalement, je ne connais cela que pour les fibres naturelles comme la laine mérinos, mais cela fonctionne vraiment".

L'innovation a également fait ses preuves dans des conditions difficiles, en tant que tenue sous la combinaison néoprène, comme le rapporte la testeuse "F. Hoell" : "Après l'avoir portée sous la combinaison néoprène, je n'ai effectivement pas dû la laver en une semaine. C'est vraiment bien ! Normalement, je sais que sous la néo, les bikinis commencent à sentir un peu à partir de deux ou trois jours, mais pendant ma semaine, cela n'a été le cas à aucun moment".

Remarquable : la technologie Polygiene a convaincu. Pas une seule testeuse n'a froncé le nez, au sens propre du terme.

Préserver les ressources et être à la mode avec O'Neill et Polygiene

O'Neill : "Les commentaires sont directement mis en œuvre".

Pour les marques, le test avec la communauté de l'ISPO Collaborators Club a porté ses fruits. Joffrey Delfgaauw, responsable du design et des achats chez O'Neill, déclare : "C'était très instructif d'avoir le retour détaillé des testeuses de l'ISPO Collaborators Club". Et d'ajouter : "Nous allons directement mettre en pratique certains de ces commentaires afin d'améliorer sans cesse nos produits pour la prochaine saison".

Polygiene s'est également montré enthousiaste : "L'ISPO Collaborators Club est une excellente plateforme d'échange direct avec le consommateur, ce qui est très important pour nous. Ce n'est que lorsque l'utilisateur connaît et exploite pleinement les avantages de la technologie Polygiene que tous les bénéfices de la technologie invisible peuvent être pleinement exploités", déclare Eva Doll, Customer Experience Manager EMEA chez Polygiene.

Faire tomber les barrières entre la marque et le client*.

Regarder dans les coulisses, être proche, avoir de l'influence - les collaborateurs sont des personnes qui savent quelle importance le sport, et donc les bons produits, ont dans la vie. Et c'est précisément pour cette raison qu'il est si important pour eux d'avoir un aperçu de la branche, du développement des produits. Se développer, essayer de nouvelles choses, c'est ce à quoi aspirent non seulement les marques, mais aussi les consommateurs finaux passionnés de sport. Les entreprises qui le reconnaissent et qui sont proches de leurs clients font preuve non seulement d'esprit d'innovation, mais aussi d'estime pour leurs clients.

Ou comme le formule Christoph Beaufils, stratège de marque du groupe ISPO : "Il est temps pour les marques d'abattre enfin les barrières entre la marque et le consommateur." Avec l'ISPO Collaborators Club, c'est possible.

Share article
Author:
Martin Jahns