7

jours, 7 bonnes nouvelle: quadruple buteur d'Arabie Saoudite, retour d'une héroïne et des espèces sonnantes et trébuchantes pour la ville baroque

LISTICLE | 10/19/2022
7 jours, 7 bonnes nouvelles : une victoire héroïque au Tour-de-France, un lavage de tête pour les ignorants du bonnet de bain et un club de football qui prend position contre le racisme.

Nous pensons que c'est une bonne nouvelle : De temps en temps, il faut de bonnes nouvelles. Surtout dans le domaine du sport. Dans nos Good News, nous te servons chaque semaine sept nouvelles qui font battre notre cœur de sportif - et le tien aussi, nous l'espérons. Parce que les nouvelles sont amusantes. Elles sont tournées vers l'avenir. Parce qu'elles montrent de nouvelles tendances. Parce qu'elles apportent une touche d'absurdité dans un monde bien trop sérieux. Ou tout simplement parce qu'elles apportent de la joie. L'essentiel, c'est la bonne humeur, telle est notre devise dans ce format d'actualités. Et nous nous y mettons tout de suite avec une quadruple buteuse d'Arabie Saoudite, le retour d'une héroïne en Iran, des espèces sonnantes et trébuchantes pour la ville baroque et Summ Summ au lieu de Boum Boum.

1

Une buteuse d'Arabie saoudite

Hessa Al-Eisa est la joueuse du jour lors d'une journée particulière du football : Al-Eisa a marqué quatre buts lors du match d'ouverture de la nouvelle Premier League féminine en Arabie saoudite. L'existence de cette ligue dans cet État islamique très strict fait l'effet d'une sensation. Il y a quelques années encore, il était interdit aux femmes de jouer au football en Arabie saoudite. Selon les médias locaux, le public est désormais autorisé à assister à ces matchs, ce qui était jusqu'alors tabou. Désormais, les femmes peuvent aussi gagner de l'argent avec le football : Dans la première ligue nationale, la meilleure équipe reçoit 370.000 dollars. Hessa Al-Eisa en avant, encore un but

2

Du cash pour la SG Barockstadt

Du cash pour la ville baroque : un petit club de Hesse au nom inhabituel de SG Barockstadt Fulda-Lehnerz peut désormais se réjouir de recevoir de l'argent de la ligue allemande de football (DFL). C'est en effet dans ce club que Jamal Musiala, jeune star du FC Bayern, a appris à jouer au football. La DFL vient de verser 1,5 million d'euros à 106 clubs de troisième division pour leur participation à la formation de footballeurs professionnels.

3

Summ Summ au lieu de Boom Boom

D'habitude, c'est boum boum, mais là, c'était boum boum : un essaim d'abeilles a envahi le court de tennis du tournoi WTA de Guadalajara (Mexique). Les abeilles se sont installées confortablement sur la chaise haute de l'arbitre, retardant ainsi le début du match entre la Tchèque Petra Kvitová et l'Américaine Bernarda Pera. "Je n'ai jamais vu ça", a déclaré Kvitová après sa victoire. "Et cela fait maintenant 20 ans que je suis sur le circuit".

4

Une héroïne iranienne

Il y a actuellement d'innombrables femmes courageuses en Iran - Elnaz Rekabi est une héroïne parmi elles. La championne iranienne d'escalade a retiré son foulard avant le championnat d'Asie en Corée du Sud. A son retour à Téhéran, les gens ont fêté Rekabi à l'aéroport. Les craintes qu'elle soit punie par le régime n'ont pas disparu pour autant - mais punir une héroïne populaire devrait être un peu plus difficile pour les mollahs.

5

Pleurnicheuse en or

Sophie Friedrich est la pleureuse la plus dorée du monde : à seulement 22 ans, elle a déjà remporté son septième titre mondial lors des championnats du monde de cyclisme sur piste à Paris. Friedrich est redevenue championne du monde de keirin et n'a pas pu arrêter ses larmes par la suite. "Je n'ai jamais pleuré comme ça, je ne sais même pas quoi dire", s'est réjouie Friedrich. Les larmes de joie sont tout simplement les plus belles larmes.

6

L'inoubliable Brittney Griner

Elle est toujours en prison en Russie - mais elle n'est pas oubliée dans son pays natal, les Etats-Unis : Brittney Griner. Pour le début de la saison NBA, le 32e anniversaire de Griner, la superstar de San Francisco Steph Curry a profité de la cérémonie de championnat des champions en titre pour saluer Griner. "Continuons à faire connaître son nom et à prier, elle est enfermée depuis 243 jours d'emprisonnement illégal en Russie et nous espérons qu'elle rentrera bientôt chez elle et que tout le monde y contribue".

7

#DramaticTransformation

Asics bannit les photos de fitness avant/après de ses médias sociaux. Une étude étude du spécialiste de la course à pied a révélé que les images de motivation si présentes sur la toile provoquent souvent l'effet inverse chez ceux qui les regardent. Afin de veiller désormais à une meilleure santé mentale sur la toile, Asics montre l'exemple et a banni ces images à temps pour le World Mental Health Day du 10 octobre 2022. À la place, il s'agit d'éveiller la motivation en montrant le sentiment de vie positif que procure le sport. Un super signe pour plus de positivité et de réalité sur le net !

Share article
Topics in this article