Interview à l'occasion du 50e anniversaire de l'alpiniste d'altitude

Gerlinde Kaltenbrunner : "Je commencerais le yoga plus tôt dans ma prochaine vie".

Gerlinde Kaltenbrunner est une alpiniste de haute montagne, la première à avoir vaincu les 14 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène et une infirmière qualifiée. Dans une interview accordée à ISPO.com, elle revient sur son 50e anniversaire avec beaucoup de satisfaction, de gratitude et de joie.

High altitude climber Gerlinde Galtenbrunner turns 50.
High altitude climber Gerlinde Galtenbrunner turns 50.

Gerlinde Kaltenbrunner a gravi les 14 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène supplémentaire et sans porteurs d'altitude. Elle fait partie des alpinistes d'altitude les plus accomplis au monde, a été récompensée en 2016 par le trophée ISPO. Après son divorce d'avec Ralf Dujmovits en 2015 - avec lequel elle vivait en partie en Allemagne - cette native de Haute-Autriche est retournée dans son pays natal et vit dans la paisible région d'Attersee. Dans sa vie, outre les montagnes et la nature une alimentation végétalienne, la méditation et le yoga jouent un rôle important - en revanche, elle n'attache aucune importance aux records.

L'alpiniste de l'extrême Gerlinde Kaltenbrunner aura 50 ans le 13 décembre. Une bonne occasion de passer en revue les dernières années. Un entretien sur la gratitude et la joie, le silence profond sur des sommets puissants ainsi que la patience et l'introspection.

Gerlinde Kaltenbrunner : à la croisée des chemins après l'accident d'avalanche

ISPO.com : Si tu fais une rétrospective des dernières décennies. Qu'est-ce qui fait partie de tes points forts personnels et qu'est-ce que tu aurais peut-être fait différemment avec les connaissances d'aujourd'hui ?

Gerlinde Kaltenbrunner: La première chose qui me vient à l'esprit est le K2 vu du côté nord. Avoir pu faire les derniers pas jusqu'au point culminant de cette montagne imposante et magnifique, ressentir le profond silence qui s'est soudain installé en moi, avoir le sentiment de ne faire qu'un avec tout, c'est certainement l'un des moments les plus forts de ma vie et j'en suis très reconnaissante. La seule chose que je ferais dans une autre vie, c'est de commencer à méditer et à faire du yoga dès mon plus jeune âge.

Tu as écrit l'histoire de la montagne - y a-t-il eu des moments où tu as douté de ton métier d'alpiniste professionnelle ?
Non, je n'en ai jamais douté. Mais lorsque j'ai passé la nuit pour la première fois dans une tente d'altitude (au Broad Peak) après l'avalanche du Dhaulagiri, j'ai quitté la tente un nombre incalculable de fois pendant la nuit pour vérifier que nous l'avions installée dans un endroit vraiment sûr. J'ai développé une véritable obsession pour le contrôle et je ne pouvais pas dormir. À l'époque, je devais prendre une décision claire le lendemain matin. Soit je rangeais mes affaires et j'arrêtais l'alpinisme, soit je décidais consciemment de faire à nouveau confiance à la vie et de prendre les meilleures décisions possibles. J'ai opté pour la deuxième solution

Un projet pour les enfants du Népal, un grand rêve

Tu fêteras ton 50e anniversaire le 13 décembre - joie ou nostalgie - qu'est-ce qui prévaut ?
La joie et une grande gratitude pour ma vie passée, avec tous ses hauts et ses bas. Reconnaissance pour toutes les expériences vécues et les nombreuses et merveilleuses rencontres avec les personnes les plus diverses dans les pays les plus variés.

Quel rêve aimerais-tu absolument réaliser dans un avenir proche ?
Un de mes grands rêves est de réaliser, avec mon partenaire Manfred et l'aide népalaise de Beilngries, un centre de jour au Népal pour les enfants et les jeunes adultes handicapés. Nous avons déjà commencé à le faire. Et j'aimerais bien repartir l'été prochain, après 11 ans, pour une expédition au Pakistan sur un magnifique sommet de plus de 7000 mètres.

Gerlinde Kaltenbunner was the first woman to climb all eight-thousanders without carrying oxygen.
Gerlinde Kaltenbunner was the first woman to climb all eight-thousanders without carrying oxygen.

Priorité absolue à l'intuition personnelle et à un retour sain

Plus haut, plus loin, plus vite - la vie d'une alpiniste professionnelle a beaucoup changé ces dernières années. Que conseilles-tu aux jeunes femmes qui veulent suivre tes traces?
Ma recommandation à toutes les jeunes est de ressentir complètement à l'intérieur d'elles-mêmes pour voir où se trouvent leurs véritables capacités et si elles veulent vraiment suivre cette voie du fond du cœur. L'enthousiasme et le dévouement, la volonté, la discipline, la patience ainsi que la réflexion sur soi-même sont de très bonnes conditions pour pouvoir atteindre ses objectifs, quel que soit le domaine. Écouter son intuition et faire un "retour sain" devrait toujours être la priorité absolue.

Portrait de Gerlinde Kaltenbrunner

La Haute-Autrichienne a grandi à Spital am Pyhrn, où le curé de la paroisse l'emmenait le dimanche après la messe pour de nombreuses randonnées en montagne. La passion du curé pour la montagne, le Dr Tischler, s'est transmise à la jeune Gerlinde Kaltenbrunner et a marqué son entrée dans le monde de la verticalité. Son amour de l'escalade remonte également à cette époque. Pendant sa formation d'infirmière à Vienne, Kaltenbrunner profite de chaque minute de libre pour faire de l'alpinisme et de l'escalade. À 23 ans, elle réalise son plus grand rêve à ce jour en escaladant l'avant-sommet du Broad Peak (8 027 m) au Pakistan.

L'envie d'escalader d'autres hautes montagnes s'est enflammée et elle a consacré son salaire d'infirmière à des expéditions. Après l'ascension du Nanga Parbat en 2003, son cinquième sommet de plus de 8 000 mètres, elle a pris une décision. La décision de devenir alpiniste professionnelle. Avec l'ascension du K2, le deuxième sommet le plus haut de la planète, qui culmine à 8 611 mètres (23 août 2011), elle est la troisième femme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8 000 mètres - et la première à y être parvenue sans oxygène supplémentaire.

La Haute-Autrichienne ne s'est jamais souciée de records - mais d'une coexistence harmonieuse - avec les hommes et avec la nature. Une approche attentive, respectueuse et aimante de la nature et de tous les êtres constitue les piliers de sa vie. Elle partage ses expériences dans des conférences et des séminaires et veut inspirer.

Share article


Commentaires